Les Allemands restent nostalgiques du mark

 |   |  244  mots
Plus de moitié des Allemands aimeraient voir un retour au deutsche mark, l'ancienne monnaie nationale, selon un sondage de l'hebdomadaire Stern. Comme en France, l'euro est accusé de faire grimper les prix.

Cinq ans après l'introduction de l'euro comme monnaie de paiement, 58 % des personnes interrogées opteraient pour le deutsche mark si elles avaient à choisir, selon un sondage publié ce jeudi par le magazine Stern et réalisé par l'institut Forsa. Le mois dernier, une autre étude avait montré que les trois quarts des Allemands avaient encore recours à l'ancienne monnaie pour effectuer des conversions dans la vie de tous les jours.

L'adoption de l'euro comme monnaie courante en 2002 avait suscité la méfiance de beaucoup d'Allemands, très attachés au deutschmark symbole des années de forte croissance et de l'Allemagne réunifiée. De plus, l'introduction de l'euro est accusée d'avoir fait grimper les prix. En France aussi, ce sentiment est largement partagé. Des deux côtés du Rhin, mais plus encore dans l'Hexagone en raison de la campagne présidentielle, la monnaie unique est régulièrement accusée de tous les maux.

A l'occasion de son audition devant le parlement européen, mercredi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, a dénoncé la "tendance à prendre l'euro comme un bouc émissaire".
De son côté, Joaquin Almunia, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, a estimé que "l'utilisation" de l'euro ou de l'Union européenne dans des débats politiques nationaux est "un exercice peu responsable et parfois même dangereux", dans un entretien paru ce jeudi dans le journal La Croix.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :