Belle envolée pour le CAC 40

 |   |  295  mots
Séance de reprise en fanfare pour la Bourse de Paris, après quatre jours de fermeture des marchés. A la clôture, le CAC 40 progresse de 1,58%, s'installant au-dessus de la barre des 5.500 points, à 5.540 points.

Après quatre jours de fermeture, belle séance de reprise pour la Bourse de Paris. A la clôture, le CAC 40 progresse de 1,58% à 5.540 points. Presque toutes les valeurs de l'indice parisien ont terminé la journée dans le vert. A commencer par le secteur automobile, qui profite des rumeurs d'un rapprochement entre Toyota et Ford.

Le titre Peugeot réalise ainsi la plus belle performance du CAC 40 à la clôture. Il gagne 2,99% à 49,65 euros. Son concurrent Renault progresse pour sa part de 2,95% à 90,75 euros.

Dans le secteur du luxe, le groupe LVMH voit son titre bondir de 2,82% à 80,35 euros. Les investisseurs spéculent sur des ventes favorables au mois de décembre. Dans son sillage, Hermès gagne 3,43% à 95,05 euros.

BNP Paribas est également bien orienté. Son titre gagne 2,36% à 82,40 euros, après dissipation de craintes sur la remise en cause de son projet de rachat de la Taïwan Cooperative Bank.

Le titre Axa grimpe de 1,92% à 30,72 euros. L'assureur renforce ses positions en Asie, avec le rachat de Winterthur Hong-Kong.

Vallourec gagne 1,23% à 222,70 euros, après avoir cédé sa filiale Cerec à Eureka Metal. A la hausse également l'action Total dont le cours progresse de 2,14%.

Parmi les quelques rares baisses du jour, Dexia est la seule valeur du CAC 40 à finir dans le rouge. Le groupe bancaire franco-belge marque un recul de 0,14% à 20,81 euros. Dexia prévoit pourtant des résultats 2006 en ligne avec ses objectifs.

Sur le SRD, baisse également pour Euronext. L'opérateur boursier cède 2, 41% à 87,10 euros. De son côté la banque d'investissement Natixis perd 1,75% à 21,28 euros.

Peu de mouvement en revanche à signaler sur le marché des devises. L'euro reste quasiment inchangé par rapport à vendredi dernier, à 1,3122 dollar.

On attend demain en légère baisse, la publication l'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :