Nippon Steel monte à 23,3% au capital du brésilien Usiminas

 |   |  282  mots
Le japonais se renforce sur les marchés émergeants. Il porte de 5% à 23,3% sa part dans le brésilien Usiminas. Classé 28e sidérurgiste mondial, Usiminas a produit 8,7 millions de tonnes d'acier brut en 2005.

La consolidation se poursuit dans le monde de l'acier. Alors que le premier sidérurgiste mondial, le groupe Arcelor Mittal, a annoncé mercredi l'acquisition du mexicain Sicartsa, le sidérurgiste japonais Nippon Steel se renforce lui aussi sur les marchés émergents.

Le deuxième producteur mondial d'acier vient d'annoncer avoir porté de 5% à 23,3% sa participation dans le brésilien Usinas Siderurgicas de Minas Gerais (Usiminas), pour un montant non dévoilé. il en deviendra ainsi le premier actionnaire. Créé en 1958 sous forme de coentreprise nippo-brésilienne, Usinimas est actuellement classé 28e sidérurgiste mondial et grand fournisseur du secteur automobile brésilien avec une production de 8,7 millions de tonnes d'acier brut en 2005.

Techniquement, Nippon Steel va porter à 50,9% (contre 15% actuellement) ses parts dans Nihon Usiminas, un consortium d'investisseurs japonais qui détient à son tour 21,6% des actions Usiminas. Le journal japonais Nihon Keizai Shimbun avait auparavant rapporté que Nippon Steel, qui détenait jusqu'à présent un peu plus de 15% de Nippon Usiminas, allait investir plus de 10 milliards de yen (64 millions d'euros) dans l'opération. Selon le quotidien d'affaires Nikkei, les vendeurs sont ses compatriotes JFE et Ishikawajima-Harima Heavy Industries.

Nippon Steel avait déjà directement acheté en novembre 1,7% d'Usiminas au fonds de pension des employés de l'entreprise brésilienne. En montant à 12,7% du capital, il s'assure le contrôle de la direction de la société et va pouvoir inclure cette dernière dans son périmètre de consolidation. "Grâce au renforcement des relations entre Nippon Steel et Usiminas, nous voulons mieux répondre aux besoins de plus en plus sophistiqués des consommateurs en Amérique du Sud, particulièrement au Brésil", a expliqué Nippon Steel dans son communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :