Champagne Taittinger : la famille signe son retour au capital

 |   |  257  mots
Après avoir vendu son empire à l'américain Starwood Capital, la famille Taittinger redevient un actionnaire de poids du champagne qui porte son nom. Elle reprend 37% des parts, soit une minorité de blocage. La Caisse régionale du Crédit Agricole du Nord-Est, après en avoir pris le contrôle total en juin, redescend à 20%, l'allocation du solde du capital étant encore en cours de réalisation.

La famille Taittinger, qui avait cédé son groupe hôtelier (La Société du Louvre qui détient notamment les fameux palaces "Le Crillon", "Le Lutétia" ou encore "Le Martinez" à Cannes) et vinicole au fonds d'investissement américain Starwood Capital en 2005, va revenir dans la maison de champagne qui porte son nom à hauteur de 37%, selon les déclarations faites par Pierre-Emmanuel Taittinger jeudi soir sur la chaîne d'information LCI.

Starwood, qui avait racheté en juillet 2005 l'ensemble du groupe Taittinger, avait aussitôt annoncé son intention de se séparer des activités viti-vinicoles pour ne garder que le pôle hôtelier. Moins d'un an après, en mai dernier, les activités viti-vinicoles de Taittinger, dont la fameuse maison de champagne qui porte le nom de la famille, avaient été cédées au Crédit Agricole du Nord-Est pour 660 millions d'euros (dette incluse). La banque avait aussitôt exprimé son intention de ne pas rester longtemps majoritaire et de rouvrir le capital à la famille Taittinger.

Le Crédit Agricole du Nord-Est va garder 20% du capital des Champagnes Taittinger, l'allocation du solde (43%) étant encore en cours de réalisation. Pierre-Emmanuel Taittinger qui vient de prendre la direction de la maison éponyme pourrait faire appel à "des capitaux amis", qui pourraient être des fonds d'investissement. A l'inverse, pas question de revenir en Bourse.

La maison Taittinger, qui se situe au septième rang mondial, détient en propre 288 hectares de vignoble en Champagne, qui assurent la moitié de sa production (4,5 millions de bouteilles par an).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :