Bombardier renoue avec les bénéfices au troisième trimestre

 |  | 398 mots
Lecture 2 min.
Après avoir enregistré une perte nette de 9 millions de dollars au troisième trimestre 2005, l'équipementier aéronautique affiche un bénéfice de 74 millions de dollars sur les trois mois écoulés.

Bombardier a le vent en poupe. Le constructeur aéronautique et ferroviaire canadien a renoué avec les bénéfices sur son troisième trimestre 2006 (au 31 octobre), après une perte de 9 millions de dollars enregistrée au troisième trimestre 2005. Ainsi sur le trimestre, cette année, il a publié un bénéfice net de 74 millions de dollars. Par action, le bénéfice trimestriel atteint 0,04 dollar contre une perte de 0,01 dollar un an plus tôt. Le groupe a annoncé un chiffre d'affaires de 3,38 milliards de dollars, en hausse de 3% sur un an.

Surtout, le carnet de commandes global a atteint 35 milliards de dollars, en hausse de 3,4 milliards de dollars depuis le début de l'exercice, selon la société.

"Chez Bombardier Transport, les nouvelles commandes totalisent un impressionnant 2,8 milliards de dollars", indique dans un communiqué Laurent Beaudoin, président du conseil d'administration et chef de la direction de Bombardier. Il ajoute que la rentabilité s'est améliorée, avec un bénéfice avant revenus de financement, dépenses de financement et impôts sur les bénéfices (BAII) de cette division de 62 millions de dollars, contre 39 millions un an plus tôt.

Le directeur général du groupe estime par ailleurs que le marché des biréacteurs régionaux reste difficile, mais que le segment des biturbopropulseurs et celui des avions d'affaires profitent encore d'une demande soutenue. "L'amélioration générale de la rentabilité de Bombardier indique que nos efforts continus visant à gérer les coûts et à parfaire l'exécution génèrent des résultats positifs", s'est en outre félicité le président du groupe.

Dans l'aéronautique, le bénéfice avant revenus de financement, dépenses de financement et impôts sur les bénéfices (BAII) a totalisé 43 millions de dollars, contre 31 millions l'année précédente. Le nombre total de livraisons d'avions est demeuré stable à 73, "malgré une grève à l'usine Learjet de Wichita". La division aéronautique a enfin enregistré 95 commandes nettes sur le troisième trimestre 2006, contre 53 au cours du trimestre de l'exercice précédent.

Le groupe indique par ailleurs que la restructuration qui a lieu dans l'industrie américaine du transport aérien "continue d'affecter le marché des avions régionaux pour tous les manufacturiers". Bombardier Aéronautique a dû ainsi baisser sa cadence de production d'avions régionaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :