La Banque de France versera un dividende de 420 millions d'euros à l'Etat

 |   |  170  mots
La question des retraites ayant été réglée par un accord entre la direction et six syndicats, la Banque de France peut donc verser son dividende à son actionnaire l'Etat. Celui-ci se monte à 420 millions d'euros.

Le délicat dossier des retraites étant réglé depuis le 24 novembre dernier, plus rien ne bloquait désormais. La Banque de France va donc verser un dividende de 420 millions d'euros à l'Etat au titre de ses résultats 2005, qui s'étaient traduits par un bénéfice net de 522 millions d'euros, a annoncé mardi l'institution dans un communiqué.
Cette somme était prévue par la loi de finances pour 2006.

"Après la prise en compte d'un report à nouveau de 17 millions d'euros", le Conseil général de la Banque de France "a décidé l'affectation suivante du résultat de l'exercice 2005: réserve générale 26 millions d'euros, dividende 420 millions d'euros, caisse de réserve des employés 90 millions d'euros, report à nouveau 3 millions d'euros", précise le communiqué.

En 2005, la Banque de France avait vu son bénéfice net fortement progresser, à 522 millions d'euros contre 82 millions en 2004, notamment grâce à l'augmentation de la circulation des billets en zone euro et à la hausse de la rémunération moyenne des placements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :