Les autres films de cette semaine

 |  | 581 mots
Lecture 3 min.
Parmi les autres films qui sortent sur les écrans cette semaine, "Je pense à vous", "Arthur et les Minimoys", "Souris City" et "Imagine me & you".

"Arthur et les Minimoys"
En attendant sa sortie dans un bon millier de salles françaises, le 13 décembre, le nouveau film de Luc Besson, "Arthur et les Minimoys" est visible au Grand Rex de Paris dès ce 29 novembre. Pour ce qu'il a annoncé comme étant le dernier long-métrage de sa carrière de réalisateur, le créateur du "Grand Bleu" a filmé un conte où les prises de vues réelles se mêlent à un vaste monde en images de synthèse peuplé de lutins. Cette ode à l'enfance techniquement parfaite mais au scénario maladroit risque de laisser les adultes sur la touche. Nul doute en revanche qu'elle ravira les plus jeunes. Ils sont de toute façon déjà conquis puisque les quatre tomes des livres écrits par Luc Besson et traduits dans 34 langues se sont vendus à 1,2 millions d'exemplaires rien qu'en France. Un vrai phénomène.
O. L. F.


"Je pense à vous"
Pour son quatrième film, Pascal Bonitzer s'appesantit sur les ébats en vase clos de couples de bobos quadras à bout de souffle. Un matin, Diane (Géraldine Pailhas) découvre que son compagnon, l'éditeur Hermann (Edouard Baer), va publier un livre de Worms (Charles Berling), l'écrivain dont elle a autrefois partagé la vie, et que ce livre parle d'elle. Quand, quelques jours plus tard, Hermann rencontre son ex, Anne (Marina de Van), qu'il a autrefois quittée pour Diane, l'indiscret Worms, témoin de la scène, prend une photo et l'envoie à Diane via son téléphone portable. Il s'ensuit une crise d'autant plus aigüe que le même soir Anne débarque chez Hermann pour le relancer, tandis que Diane, en rage, couche avec Antoine, le mari d'Anne. On se lasse vite de ses chassés-croisés d'immatures narcissiques.
N.T.


"Souris City"
Après les poules de "Chicken Run" et le lapin-garou de "Wallace et Gromit", le studio britannique Aardman s'attaque aux souris. Les Américains de Dreamworks ("Shrek") sont aussi de la partie. Et pour cause: si nos rongeurs sympathiques affichent des yeux bien globuleux, marque de fabrique d'Aardman, ils ne sont pas réalisés en pâte à modeler mais en images de synthèse. Irréprochable techniquement, "Souris City" n'est pourtant pas à la hauteur de nos attentes. Les clins d'oeil - une peluche Gromit dans un coin, une boîte de crackers dans un autre - et l'humour "so british" sont bien présents mais le rythme effréné nous empêche de correctement les apprécier. On voudrait pouvoir rire à un gag. Pas le temps, l'action est déjà rendue à mille lieues en avant. On en ressort un peu groggy, avec l'impression d'avoir été poussé à avaler un savoureux repas de Noël en moins de dix minutes.
O. L. F.


"Imagine me & you"
Amis d'enfance, Rachel (Piper Perabo) et Heck (Matthew Goode) décident de se marier dans la plus pure tradition anglaise. Ils paraissent fous amoureux et résolus à faire un long chemin ensemble. Mais le jour de la cérémonie religieuse, tout bascule lorsque Rachel croise le regard de la belle fleuriste Luce (Lena Headey). C'est le coup de foudre. Seulement, Rachel entend résister à ses sentiments pour ne pas blesser son mari si parfait. Ol Parker, scénariste et réalisateur, traite avec légèreté et humour l'homosexualité féminine. Une comédie romantique anglaise dans la lignée de "Quatre mariages et un enterrement".
S.Ch.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :