Alstom, convoitise "plausible" pour Bouygues

 |  | 272 mots
Lecture 1 min.
Le titre du groupe d'énergie et de transport s'envole en Bourse. Le marché fait le pari d'une offre de Bouygues qui détient déjà près d'un quart du capital après avoir repris les titres de l'Etat. Une opération qui serait le prémice à une entrée dans Areva si l'Etat décide d'ouvrir le capital du groupe nucléaire.

Le titre Alstom prenait 4,90 % à 85,55 euros jeudi après midi suite à des rumeurs de marché. Celles-ci évoquent une éventuelle OPA par le groupe de BTP diversifié Bouygues. Les démentis de ce dernier ne sont pas parvenus à dégonfler la spéculation.

De fait, le rachat d'Alstom par Bouygues est jugé "tout à fait possible" par un analyste. Le conglomérat détient déjà 24% du groupe après avoir racheté les 21% de l'Etat pour 2 milliards d'euros au printemps dernier et n'a jamais caché son ambition de faire évoluer sa participation. Un rachat jusqu'à la minorité de blocage à 33% dans un premier temps est donc plausible ce qui poserait ensuite la question de l'OPA. "C'est une question de timing", explique un courtier.

L'opération est en effet logique pour le marché. En rachetant Alstom, Bouygues pourrait préparer ses ambitions de diversification dans le nucléaire. Le groupe lorgne sur le capital d'Areva qui pour le moment reste dans le giron de l'Etat. Dans l'attente des élections présidentielles qui pourraient faire évoluer cette situation Bouygues placerait une partie de sa trésorerie en rachetant Alstom, anticipant "les synergies importantes avec Areva", explique un courtier.

Bouygues a en tout cas les moyens de ses ambitions. Endetté à hauteur de 70% de ses fonds propres le groupe peut largement faire appel aux crédits compte tenu de l'ampleur des dividendes issus de ses filiales, Bouygues Telecom, TF1, Colas, Bouygues Immobilier. Certains spéculent aussi sur la cession de Bouygues Telecom.

Reste que le prix d'Alstom est aujourd'hui conséquent. "Bouygues a acheté ses titres à 68 euros alors que le cours d'Alstom navigue aujourd'hui à plus de 85 euros", alerte un courtier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :