Daimler-Chrysler et Magna à la rescousse d'Avtovaz

 |   |  212  mots
Le constructeur allemand et l'équipementier canadien devraient aider le premier constructeur automobile russe à renouveler une gamme obsolète. L'accord pourrait être signé avant la fin du mois.

Daimler-Chrysler pourrait s'associer au projet du premier constructeur automobile russe Avtovaz, le fabricant des célèbres Lada, et de l'équipementier canadien Magna International, selon le quotidien Vedomosti. Annoncé hier par un responsable gouvernemental à Moscou, le projet russo-canadien porte sur la construction d'une usine d'assemblage d'une capacité de 450.000 voitures par an. Et ce, pour un investissement de plus de 1,5 milliard d'euros.

Ces capacités viendraient s'ajouter aux 720.000 voitures produites actuellement par Avtovaz. L'accord serait signé avant la fin du mois et l'usine construite d'ici à 2010. Celle-ci produirait un nouveau modèle Lada et un véhicule haut de gamme fourni par Daimler-Chrysler.

Vedomosti fait toutefois état de la poursuite des négociations entre Avtovaz et le constructeur français Renault, pour la seule construction d'une usine de moteurs à Togliatti. Le Français serait prêt à investir 300 millions de dollars dans ce projet, "en échange de la proposition d'un espace d'assemblage pour sa Logan", selon une source citée par le journal.

Placé depuis 2005 sous la houlette de l'agence publique russe chargée des exportations d'armes, Rosoboronexport, Avtovaz est en pleine crise. Le constructeur, fondé dans les années soixante avec l'aide technique de Fiat, produit aujourd'hui une gamme de véhicules peu chers, mais techniquement obsolètes et à la qualité déplorable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :