Gallaher envisage d'accepter une offre de 8 milliards de livres

 |  | 286 mots
Lecture 1 min.
Le fabricant britannique de cigarettes pourrait donner prochainement son aval à une OPA de 8 milliards de livres dont il fait l'objet. Selon des informations de presse, son homologue nippon Japan Tobacco serait le candidat au rachat le plus probable.

"Approché" la semaine dernière, voilà que le fabricant de cigarettes Gallaher envisage désormais de recommander à ses actionnaires une OPA dont il est la cible. Si dans l'édition du Wall Street Journal parue aujourd'hui, le groupe britannique ne dévoile pas l'identité de l'éventuel acquéreur, il précise en revanche le montant de l'offre de rachat qui s'élève à 8 milliards de livres, soit environ 12 milliards d'euros. Le quotidien économique désigne le groupe nippon Japan Tobacco comme le candidat au rachat le plus probable.

Gallaher, qui fabrique notamment les cigarettes Benson and Hedges et Silk Cut, avait déjà confirmé la semaine dernière qu'il faisait l'objet d'une approche "préliminaire", sans être certain qu'elle déboucherait sur une offre de rachat formelle. La presse britannique avait fait état de rumeurs de rachat de la part de plusieurs fabricants, notamment du britannique Imperial Tobacco et du franco espagnol Altadis, mais également du groupe nippon Japan Tobacco.

Ce serait donc ce dernier qui serait le mieux placé. Japan Tobacco, troisième cigarettier mondial, est propriétaire des marques Camel et Winston. Il cherche à se renforcer à l'international depuis qu'il a racheté pour 7,8 milliards de dollars les activités hors Etats-Unis de RJR Nabisco en 1999. JT appartient toujours à 50 % à l'Etat japonais.

De son côté, Gallaher occupe la cinquième place mondiale du marché du tabac. Le groupe britannique emploie 12.000 personnes dans 80 pays. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 4 milliards de livres au premier semestre 2006. Gallaher a fait état en septembre d'une hausse de 4 % de son bénéfice au premier semestre de l'exercice, et indiqué prévoir une amélioration de ses résultats sur la deuxième moitié de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :