La Bourse de Shanghai atteint un record historique

 |   |  354  mots
Depuis le début de l'année, l'indice Shanghai SE affiche une hausse de 113%, pulvérisant ainsi ses plus hauts de mai 2001. Plusieurs raisons expliquent cet afflux de liquidités des investisseurs sur le marché chinois, comme la perspective de nouvelles appréciations du yuan ou l'annonce par le gouvernement de mesures fiscales pour les entreprises.

La Bourse de Shanghai poursuit son envol. Ce matin, le Shanghai SE, son indice vedette, a terminé la séance sur un nouveau record, en atteignant les 2.479,73 points. Cette nouvelle progression succède au bond de 3,93% enregistré hier à Shanghai et lui vaut surtout d'afficher une hausse de... 113% depuis le début de l'année. Les sommets atteints en mai 2001 par l'indice Shanghai SE sont désormais bien loin.

L'intérêt des investisseurs pour le marché boursier chinois ne se dément du coup toujours pas. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement. Hier, la Bourse de Shanghai a notamment profité d'un afflux d'argent dans le sillage de l'annonce par le gouvernement de nouvelles dispositions fiscales en faveur des entreprises. Mais ce n'est pas tout car de nombreux opérateurs tendent également à renforcer leurs positions sur le marché chinois dans la perspective de nouvelles appréciations du yuan, la monnaie chinoise.

2006 aura de surcroît été un cru exceptionnel pour les introductions en Bourse sur le marché chinois à l'image d'ICBC (Industrial & Commercial Bank of China) qui a fait ses premiers pas en Bourse en novembre dernier. Et les regards se portent aujourd'hui sur China Life, le premier groupe d'assurance-vie chinois dont l'introduction à la Bourse de Shanghai est programmée pour le 9 janvier prochain. Les opérateurs s'attendent à ce que cette opération s'accompagne d'importants flux de liquidités.

Globalement, tous les secteurs d'activité ont profité de cette euphorie sur le marché chinois. Les valeurs bancaires se sont particulièrement illustrées ces derniers jours. A cours de la séance de ce mardi, les titres comme ICBC ou Bank of China ont par exemple affiché des hausses de respectivement 5,76% et 2,33%. La sidérurgie a aussi eu la faveur des investisseurs, avec par exemple des hausses de 10% pour Wuhan Steel Processing et de 6,17% pour Baoshan Iron Steel. Un bémol toutefois pour les valeurs du textile qui ont ce matin fait les frais de craintes liées à des nouveaux risques de tensions commerciales. Des titres comme Nanjing Textiles Imp ou Shenzhen Victor Onward Textile Industrial ont ainsi cédé respectivement 3,01% et 3,76% à la clôture de mardi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :