L'inflation américaine conforme aux attentes

 |   |  398  mots
Les marchés peuvent se rassurer: alors que les prix à la production ont progressé de 0,3% contre 0,4% attendu, l'indice sous-jacent a atteint 0,3%, contre 0,2% anticipé par les économistes. Les regards sont désormais tournés sur les prix à la consommation qui seront publiés demain.

Pas de mouvement de panique attendu sur les marchés après la publication aujourd'hui des prix à la production américains. Ils n'ont progressé que de 0,2% en mai aux Etats-Unis, notamment en raison du recul de 0,5% des prix des produits alimentaires, tandis que l'indice sous-jacent, hors éléments volatils comme les produits frais et l'énergie, a augmenté de 0,3%. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,4% des prix à la production et de 0,2% pour l'indice de base. Ce dernier indicateur ne devrait pas néanmoins entraîner un nouveau mouvement de panique sur les marchés, particulièrement sensibles à ce type d'indicateur ces dernières semaines.

Sur un an, les prix à la production ont augmenté de 4,5% en mai après 4% en avril, et l'indice de base a progressé de 1,5%, comme le mois précédent, ce qui devrait également rassurer les places boursières. En avril, les prix à la production avaient augmenté de 0,9% et l'indice de base avait progressé de 0,1%, selon les chiffres que le ministère a laissé inchangés par rapport à son annonce initiale.

"Pratiquement conformes aux attentes, ces chiffres n'apportent pas grand chose au débat, ce sont surtout les chiffres des prix à la consommation sous-jacents, publiés demain, et la batterie de statistiques sur le marché immobilier la semaine prochaine qui seront déterminants pour la prochaine réunion de politique monétaire de la Fed à la fin du mois", estime Richard Iley, chez BNP Paribas. Egalement les yeux rivés sur la publication de demain, Michael P. Carey, économiste chez Calyon, s'attend à une hausse de 0,4% des prix à la consommation en mai et de 0,1% de progression de son indice sous-jacent.


Les ventes de détail stagnent en mai
Conformément aux attentes des économistes, les ventes de détail aux Etats-Unis ont progressé de 0,1% en mai par rapport à avril et de 0,5% hors secteur automobile. Nouvelle plus satisfaisante, le ministère du Commerce a révisé à la hausse la progression des ventes en avril à +0,8% contre 0,5% annoncé initialement, celle hors automobiles a été révisée à +0,8% contre +0,7% initialement estimé. "Cette décélération en mai présage d'un net ralentissement de la consommation au deuxième trimestre", indique Michael P. Carey, chez Calyon. Les ventes de détail sont suivies avec attention car les dépenses de consommation représentent une part essentielle de la croissance américaine. Celle-ci avait atteint 5,3% en rythme annuel au premier trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :