Les Américains continuent de puiser dans leur épargne pour consommer

 |  | 299 mots
Lecture 1 min.
Le taux d'épargne est resté dans le rouge pour le quatrième mois consécutif et les dépenses ont augmenté de 0,1% en février après un bond de 0,8% le mois précédent. L'inflation sous-jacente reste dans les clous de la zone tolérée par la Fed.

Les dépenses de consommation des ménages américains ont progressé de 0,1% en février par rapport à janvier tandis que leurs revenus ont gagné 0,3%, a indiqué aujourd'hui le département du Commerce. Des chiffres globalement en ligne avec les attentes des économistes, qui tablaient sur une stabilité des dépenses et une hausse de 0,4% des revenus. Le département du Commerce a par ailleurs révisé en légère baisse la progression des dépenses pour janvier à 0,8% contre 0,9% annoncé initialement. Ce chiffre reste néanmoins un plus haut depuis six mois.

"Les consommateurs ont réduit leur épargne pour quatrième mois consécutif; la consommation reste portée par l'excellent moral des ménages", indique Brian Fabbri, économiste chez BNP Paribas. De fait, le taux d'épargne est resté dans le rouge en février (-0,5% du revenu disponible, comme en janvier, après -0,3% en décembre, -0,2% en novembre et une stabilité en octobre). "Tant que les Américains s'enrichissent grâce au marché immobilier, ils sont prêts à puiser dans leur épargne pour consommer", explique l'économiste.

Par ailleurs, l'indice mesurant les prix liés aux dépenses de consommation (PCE) est resté stable en février sur un mois, après avoir progressé de 0,5% en janvier, selon les chiffres révisés du département du Travail. En février sur un an, il a légèrement ralenti, progressant de 2,9% après 3,1% en janvier.

Hors alimentation et énergie, l'indice PCE a augmenté de 0,1% en février sur un mois. Sur un an, l'indice de base reste donc dans les clous de la zone tolérée par la Réserve fédérale (Fed). L'indice a progressé de 1,8%, comme en janvier, après 2% en décembre, 1,9% en novembre et 2% en octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :