L'Unice relève sa prévision de croissance pour la zone euro à 2,5% cette année

 |   |  446  mots
La confédération des entreprises européennes (Unice) a relevé ses prévisions de croissance à 2,5% cette année et à 2% l'an prochain pour la zone euro contre 2 et 1,7% estimées auparavant, grâce à la "forte hausse des profits des entreprises" et "l'amélioration du marché du travail".

D'une croissance de 1,4% en 2005, la zone euro devrait se relever avec une augmentation de 2,5% de son PIB cette année et de 2% l'an prochain. C'est du moins ce que prévoit la Confédération des entreprises européennes (Unice). L'organisation a relevé ses prévisions de croissance pour la zone euro dans son étude économique publiée ce matin à Bruxelles. Dans ses dernières prévisions, l'Unice prévoyait seulement 2% de croissance cette année et 1,7% l'an prochain.

La semaine dernière, la Commission européenne avait déjà relevé ses anticipations de croissance pour la zone euro à 2,6% cette année et 2,1% en 2007. "Après plusieurs années décevantes, la performance de l'économie européenne dépasse les attentes", commente l'organisation patronale. La reprise constatée cette année s'explique par "l'amélioration de l'environnement mondial comme de la demande intérieure", explique le rapport de l'Unice.

Selon l'Unice, la "forte hausse des profits des entreprises" et "l'amélioration du marché du travail" ont permis de "renforcer et d'élargir la demande intérieure" avec davantage d'investissements et une progression de la consommation. Deux millions d'emplois devraient être créés en 2006, estime l'Unice, qui revoit en baisse ses prévisions de chômage à 8% cette année et 7,5% en 2007, contre respectivement 8,2% et 8,1% dans les prévisions de printemps.

L'organisation s'inquiète néanmoins d'une faiblesse structurelle de l'économie européenne: le manque de croissance de la productivité. Conjuguée à la hausse de la TVA en Allemagne en 2007 et à une demande mondiale en baisse, cette faiblesse devrait peser sur la croissance européenne en 2007. Il est "essentiel" d'améliorer la productivité pour redresser la croissance à moyen terme, avertit l'Unice.

L'organisation appelle les gouvernements européens à avancer dans les réformes structurelles du marché du travail, de la protection sociale et des retraites, ainsi qu'à consolider davantage les finances publiques. Ces réformes sont déjà engagées mais elles sont encore "insuffisantes" et les gouvernements disposent "d'une fenêtre de tir jusqu'à la fin de la décennie" pour les mener à bien, estime-t-elle.

Du côté de l'inflation, l'organisation patronale prévoit une relative stabilité, car la hausse des salaires devrait rester "modérée" et la hausse des prix du pétrole devrait avoir des effets secondaires "limités". L'Unice relève légèrement ses anticipations d'inflation à 2,3% cette année et 2,2% en 2007 (contre 2,1% et 2,0% précédemment). Enfin, elle juge la politique monétaire de la Banque centrale européenne "appropriée" jusqu'à présent. Mais en raison des risques qui pèsent sur la croissance, l'Unice appelle la BCE à la prudence sur de futurs relèvements des taux d'intérêt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :