La moitié des salariés seulement sont satisfaits de leur salaire

 |   |  297  mots
Une majorité de femmes expriment leur mécontentement en ce qui concerne leur rémunération, selon une enquête BVA pour le magazine L'Express. Les heures supplémentaires non payées effectuées au moins une fois par semaine concernent 40% des salariés interrogés. Plus de huit salariés sur dix se disent en revanche satisfaits du contenu de leur travail.

Alors que le gouvernement doit organiser d'ici la fin de l'année une conférence sur les revenus et l'emploi, une enquête rend compte du ressenti des salariés sur ces questions. Ainsi, si une grande majorité des salariés du public et du privé sont satisfaits du contenu de leur travail (84%), près d'un sur deux (47%) se déclare mécontent de sa rémunération, selon un sondage réalisé en septembre par l'institut BVA pour le magazine l'Express. Plus d'un salarié sur quatre déclare faire des heures supplémentaires non payées au moins une fois par semaine.

Sur la question des salaires, l'enquête met en évidence une grande disparité entre les hommes et les femmes. Ainsi, celles-ci sont majoritairement (53%) insatisfaites de leur rémunération, et se plaignent plus souvent que les hommes de leur charge de travail (elles sont 32% dans ce cas). Les salariées sont également plus nombreuses que leurs collègues masculins (34% contre 29%) à estimer que leur niveau de fatigue après une journée de travail est en augmentation depuis plusieurs mois.

Près de sept salariés sur dix déclarent s'impliquer beaucoup dans leur travail. Pour autant, 40% ne sont pas satisfaits de la reconnaissance de leur activité professionnelle. Si 72% des salariés expriment leur satisfaction à l'égard de leur charge de travail, celle-ci est, avec le stress et les mauvaises conditions de travail, à l'origine de 20% des arrêts de travail, qui n'ont concerné qu'un quart des salariés au cours des derniers mois. Les auteurs de cette enquête, réalisée depuis 10 ans, notent une satisfaction des salariés en progression par rapport à 2003 concernant la situation économique de l'entreprise et le climat social mais en recul en ce qui concerne la reconnaissance du travail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :