La Banque de France attend une croissance de 0,6% au deuxième trimestre

 |   |  290  mots
Tout en maintenant sa prévision de 0,7% pour le chiffre de la croissance française du premier trimestre qui sera publié vendredi prochain, la Banque de France fixe à 0,6% son anticipation pour le trimestre en cours.

La Banque de France (BdF) maintient un solide optimisme pour la croissance française. L'institution estime que le PIB devrait croître de 0,6% au cours du deuxième trimestre, après une estimation maintenue à 0,7% pour le premier trimestre. Cette dernière statistique sera publiée vendredi par l'Insee. Selon ces hypothèses, "l'acquis de croissance pour 2006 à la fin du deuxième trimestre serait proche de 1,8%", estime la BdF. Un résultat encore insuffisant pour satisfaire les prévisions de croissance du gouvernement, estimées entre 2 et 2,5% pour l'ensemble de l'année 2006.

La BdF n'a donc pas été émue par le recul de l'indicateur du climat des affaires, également annoncé ce matin. L'indice a baissé à 106 en avril après 108 en mars. Il était de 103 en février et 105 en janvier, et reste donc au dessus de sa moyenne de long terme de 100. Un recul attribuable aux carnets de commandes un peu moins étoffés, bien que supérieurs au niveau considéré comme normal. Par ailleurs, la hausse des prix des matières premières s'est accélérée, alors que les prix des produits finis sont restés pratiquement stables. La répercussion de la flambée du prix des matières premières sur l'aval de la chaîne de production apparaît donc limitée.

Les effectifs, "qui ont été renforcés, devraient continuer de progresser modérément à court terme" tandis que les "trésoreries, qui se sont légèrement resserrées, restent jugées souples", d'après la BdF. Enfin, "l'activité commerciale, qui n'a guère varié en avril, enregistre un très léger repli à un an d'intervalle", selon la Banque. Mais globalement, les prévisions d'activité pour les prochains mois demeurent favorables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :