La France comptait 62,9 millions d'habitants au 1er janvier

 |   |  381  mots
Le bon cru 2005 en matière de naissances permet à la France d'enregistrer 367.000 habitants supplémentaires en un an. Les Françaises se placent toujours en tête du palmarès de l'espérance de vie européenne, à près de 84 ans.

La population de la France (métropole et DOM) est estimée à 62,9 millions d'habitants au 1er janvier 2006, soit 367.600 de plus que l'année précédente, selon l'Insee, qui a présenté ce matin son enquête de recensement effectuée en 2005. La France métropolitaine compte 61 millions d'habitants. "La population française représente 13,6% de celle de l'Europe des 25 et reste au deuxième rang derrière l'Allemagne (82,5 millions d'habitants au 1er janvier 2005) juste devant le Royaume-Uni (60,0 millions)", note l'Insee.

L'accroissement naturel (différence entre les naissances et les décès) s'élève à 270.100 personnes grâce à une augmentation significative du nombre des naissances (807.400), qui se rapproche du niveau record de l'an 2000 (808.200). 537.000 décès ont été enregistrés. "Une forte épidémie de grippe s'est produite début 2005", précise l'Insee.

L'espérance de vie reste stable: 76,7 ans pour les hommes et 83,8 ans pour les femmes. Les Françaises ont, à égalité avec les Espagnoles, l'espérance de vie la plus élevée de l'Europe des 25, loin devant la moyenne européenne de 81,3 ans en 2004. En revanche, le taux de fécondité reste trop faible à 1,94 enfant par femme en 2005 pour assurer le renouvellement de la population qui requiert un taux de 2,1 enfants par femme. Le taux de fécondité en France se place néanmoins dans la fourchette haute des statistiques européennes, où le taux moyen est de 1,5 enfant par femme. "Avec un tel niveau, la France se situait en 2004 au deuxième rang des pays de l'Europe des 25, juste derrière l'Irlande (avec 199 enfants pour 100 femmes)" précise l'Insee.

Par ailleurs, l'âge moyen des mères continue à augmenter: il était de 29,7 ans en 2005 contre 28,9 ans dix ans plus tôt. Les naissances hors mariage poursuivent leur progression. "En 2005, 48,3% des enfants naissent de parents non mariés, contre 43,6% en 2000 et 38,6% en 1995. Pour les premiers enfants, cette proportion atteint 59%", indique l'Insee. Pour la première fois depuis le pic de l'an 2000, le nombre de mariages reste constant en 2005 tandis que la progression du nombre de Pacs se poursuit. En 2004, les hommes se marient en moyenne à 30,9 ans contre 30,6 ans en 2003 et les femmes à 28,8 ans contre 28,5 ans en 2003. Les hommes se marient ainsi 2,2 ans plus tard qu'il y a dix ans. Pour les femmes, le décalage est de 2 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :