Dominique de Villepin prépare les services de santé au vieillissement démographique

 |   |  325  mots
Le Premier ministre a présenté des mesures pour la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Il souhaite accroître le nombre d'hospitalisations à domicile et de places en maison de retraite, dans un encadrement médical renforcé. Le sujet des "aidants familiaux" sera évoqué en juillet.

A l'approche du lundi de Pentecôte, dont le statut férié a été remis en cause par Jean-Pierre Raffarin pour financer la dépendance après le désastre de la canicule en 2003, Dominique de Villepin a annoncé aujourd'hui une série de mesures pour les personnes âgées. Le gouvernement doit en effet agir de toute urgence face au vieillissement de la population. Ainsi, alors que depuis l'été de la canicule, le nombre de places d'hospitalisation à domicile pour les personnes âgées a été porté de 5.000 à 8.000, le Premier ministre a l'intention de faire porter ce chiffre à 15.000 en 2010.

Présentant à Bergerac les orientations du plan quinquennal "solidarité grand âge", Dominique de Villepin a également annoncé la création d'ici 2012 de 5.000 places par an dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes. La création de 5.000 places en 2006 et en 2007 était d'ores et déjà prévue. Dominique de Villepin prolonge ce rythme de créations annuelles jusqu'en 2012.

Dominique de Villepin a par ailleurs souhaité que "d'ici 2012" les établissements accueillant les personnes âgées très dépendantes disposent "du même taux d'encadrement que les foyers d'accueil médicalisé pour personnes handicapées, c'est-à-dire environ un professionnel pour une personne très dépendante".

En outre, afin d'améliorer l'accueil des personnes âgées dans les hôpitaux, notamment dans les services d'urgence, "1.000 places de court séjour gériatrique et 3.000 places de soins de suite et de réadaptation seront créées en cinq ans et réparties sur le territoire en fonction des besoins", a-t-il indiqué.

Enfin, le Premier ministre a annoncé qu'il présidera le 3 juillet une conférence de la famille consacrée aux solidarités intergénérationnelles. A cette occasion, le gouvernement examinera les moyens de "mieux reconnaître la contribution des familles et de mieux valoriser les "aidants familiaux", qui consacre tout ou une partie de leur temps à un parent dépendant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :