Adoption du texte sur la participation... et la mise en Bourse des clubs de football

 |   |  233  mots
Un homme en particulier peut se féliciter de l'adoption, aujourd'hui, par les députés, du projet de loi sur la participation destiné à mieux associer les Français à leur entreprise et à renforcer l'actionnariat salarié. Cet homme, c'est Jean-Michel Aulas, le patron du groupe de services informatiques Cegid mais aussi du football club de Lyon qu'il espère mettre rapidement en Bourse. Or, un des articles ajoutés à ce texte de loi permet justement la mise sur le marché des clubs sportifs professionnels. Le gouvernement y a été contraint sous la pression de la Commission de Bruxelles, hostile au veto de Paris à une telle mesure. Lyon va donc pouvoir se mettre en ordre de marche - ses responsables s'y préparent déjà activement - pour une prochaine mise en bourse.Par ailleurs, le texte, pour lequel l'urgence a été déclaré (ce qui implique une seule lecture par assemblée, chambre des députés et Sénat), a été adopté par 348 voix pour et 113 contre. Le PS et le PCF ont voté contre.Le député UMP, François Cornut-gentille, a évoqué "les avancées concrètes" du projet de loi citant "le dividende du travail", "le livret d'épargne salariale", l'intéressement de projets, les accords de branche dans les PME, la représentation des actionnaires salariés dans les conseils d'administration, et un "meilleur encadrement moral des stocks options"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :