Le retour de l'inflation se confirme au Japon

 |   |  344  mots
Les prix à la consommation hors produits frais ont gagné 0,5% en janvier, ce qui augmente la probabilité d'un revirement imminent de la politique monétaire. Lors de sa prochaine réunion le 9 mars, la BoJ pourrait mettre un terme à l'injection de liquidités dont elle abreuve l'économie depuis des années.

La fin de la politique monétaire ultra-accommodante approche dans la deuxième économie mondiale. Les huit années de déflation semblent en effet révolues au Japon, comme l'a confirmé ce matin la hausse des prix à la consommation hors produits frais de 0,5% en janvier sur un an. Un chiffre en ligne avec les attentes des économistes, qui avaient déjà constaté une hausse de l'indice de 0,1% en novembre et en décembre.

"L'évolution des prix à la consommation dépasse le zéro et nous observons des signes de sortie de la déflation", a déclaré le Premier ministre Junichiro Koizumi. Plus prudent, le secrétaire d'Etat à la Politique budgétaire et aux Finances, Kaoru Yosano, a affirmé que "le Japon a échappé au danger d'une spirale déflationniste, mais une légère déflation persiste". "Si l'on prend l'indice excluant les prix de l'énergie, la hausse se réduit à seulement 0,1% sur un an. La hausse des prix en janvier provient essentiellement des prix de l'énergie, incluant le kérosène et l'essence. Si ces prix baissent à l'avenir, l'indice baissera. C'est un facteur qui peut inciter la BoJ à la prudence", estime également Masaaki Suzuki, économiste à l'Institut de recherche Mizuho interrogé par l'AFP.

Mais nombre d'économistes s'attendent à un revirement imminent de la politique de la Banque du Japon (BoJ). Alors que la fin de la politique de taux zéro n'est pas attendue avant l'année prochaine, la BoJ pourrait décider dès sa prochaine réunion le 9 mars de mettre un terme à l'injection de liquidités dont elle abreuve l'économie depuis des années. "Les derniers chiffres rendent de plus en plus évident que la politique monétaire est sur le point de changer. Cela pourrait bien se produire la semaine prochaine, ou en avril", estime Stefan Worrall, économiste chez Credit Suisse First Boston. La Banque du Japon a averti à de nombreuses reprises ces derniers mois que la politique monétaire ultra-souple qu'elle mène depuis mars 2001 pour combattre la déflation touchait à sa fin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :