La Slovénie pourrait adopter l'euro dès le 1er janvier 2007

 |   |  476  mots
Les douze pays utilisant la monnaie unique seront bientôt treize: la Commission européenne vient de recommander que la Slovénie soit autorisée à rejoindre le club dès janvier prochain, tandis que la Lituanie a été recalée. Bruxelles n'a en revanche pas tranché sur la date d'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'Union.

Comme prévu, la zone euro comptera bientôt un membre de plus: c'est ce qui devrait résulter de la décision prise aujourd'hui par la Commission européenne de recommander l'entrée de la Slovénie dans la zone euro dès 2007. Considérant que le pays remplit les cinq critères de convergence économique fixés par le traité de Maastricht, la Commission propose qu'il rejoigne les douze pays qui ont adopté la monnaie unique dès le 1er janvier prochain. A l'inverse, la Commission estime que la Lituanie connaît encore une inflation trop élevée pour adopter la monnaie unique. Son adhésion est donc repoussée à plus tard.

Les pays candidats à la zone euro doivent présenter une inflation qui ne s'écarte pas de plus d'un point et demi de celle des trois pays de la zone euro les moins inflationnistes. Ils doivent par ailleurs remplir des objectifs en matière de déficit, dette publique, stabilité des taux d'intérêt et des parités. "Dopée par une forte croissance, l'inflation de la Lituanie devrait atteindre 3,5% cette année, bien au-delà de l'objectif de 2,6%", précise Emma Menasce, économiste chez Ixis.

Si la zone euro s'apprête donc à s'enrichir d'un nouveau membre, le nouvel élargissement de l'Union européenne n'est sans doute pas encore pour demain. La Commission a en effet décidé de repousser sa décision sur la candidature de la Roumanie et de la Bulgarie, comme le permettait le traité d'adhésion signé entre les deux candidats et les Vingt-Cinq en avril 2005. Ce texte permet en effet aux membres de l'Union, sur recommandation de Bruxelles, de reporter cette entrée d'un an si les deux pays ne sont "manifestement pas prêts". La Commission européenne a finalement reporté à "au plus tard début octobre" sa recommandation sur la date d'entrée des deux pays.

D'ici là, les prétendants à l'entrée dans l'UE devront faire leur preuve. "La Commission fera un rapport sur les progrès que feront la Bulgarie et la Roumanie pour résoudre les problèmes restants au plus tard début octobre. Sur cette base, la Commission étudiera si la date de leur adhésion à l'UE au 1er janvier 2007 peut être maintenue", indique le rapport publié aujourd'hui.

"La Bulgarie et la Roumanie pourraient entrer en janvier 2007 à condition qu'elles montrent la résolution, la mentalité et les résultats nécessaires pour s'attaquer aux problèmes qui subsistent", a déclaré le commissaire européen à l'Elargissement Olli Rehn devant les eurodéputés à Strasbourg. Plusieurs domaines restent "particulièrement préoccupants" pour ces pays. Alors que la Bulgarie devra améliorer en particulier la lutte contre la corruption et le crime organisé, la Roumanie a pour mission de s'améliorer notamment en matière de sécurité alimentaire (voir ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :