Le déficit commercial américain 2005 pulvérise les records à 726 milliards de dollars

 |   |  311  mots
La hausse des cours du pétrole, la vigueur du dollar et de la consommation domestique ont creusé le déficit américain à 726 milliards de dollars en 2005, soit plus de 100 milliards de plus que le précédent record de 2004. Tout porte à croire que cette tendance se poursuivra cette année.

Attendu à 64 milliards de dollars, le déficit américain a atteint en décembre 65,7 milliards de dollars. Il avait enregistré le record mensuel historique de 68,9 milliards en octobre, pour connaître le mois suivant une légère décrue, à 64,7 milliards de dollars, chiffre revu légèrement à la hausse après les 64,2 milliards annoncés initialement. "Le pic d'octobre s'expliquait par l'impact des ouragans, qui avaient non seulement dopé les prix du pétrole mais aussi conduit à des importations de produits énergétiques pour palier les carences de production liées aux sites endommagés", rappelle Henrik Gullberg, chez Calyon.

Sur l'année, le déficit commercial américain pulvérise les records à 725,8 milliards de dollars, la facture pétrolière et les importations - soutenues par une demande domestique toujours vigoureuse - ayant atteint des niveaux sans précédent. La remontée du dollar, de 3,5% en moyenne par rapport à un panier de devises des principaux partenaires commerciaux, a également pénalisé les exportations américaines. "Or la Réserve fédérale devrait remonter ses taux directeurs à 5% avant l'été, et compte tenu de la corrélation entre l'évolution du dollar et des taux d'intérêt, ce phénomène n'est pas prêt de s'estomper", estime Henrik Gullberg. Un avis que partage Nordine Naam, chez Ixis. "Etant donné que la croissance américaine sera encore bien plus soutenue que celle de ses principaux partenaires commerciaux, le déficit devrait se creuser un peu plus en 2006", estime l'économiste.

Le dernier record remonte à 2004, où le déficit commercial avait atteint 617,6 milliards, soit un écart de plus de 100 milliards de dollars par rapport au nouveau record. En 2005, le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine a lui aussi atteint des niveaux jamais enregistrés, à 201,6 milliards de dollars, soit une progression de 24,5% en une seule année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :