Le secteur tertiaire américain reste vigoureux

 |  | 207 mots
Lecture 1 min.
L'indice ISM non-manufacturier a progressé à 60,5 outre-Atlantique en mars contre 59 attendus par le consensus des économistes. Sans s'alarmer, ces derniers soulignent néanmoins la dégradation de la composante de l'emploi.

Après une légère déception sur la publication de l'indice ISM manufacturier en début de semaine, les Américains peuvent se rassurer: le secteur des services continue d'afficher une insolente santé outre-Atlantique. L'indice composite d'activité, calculé par le groupement national des directeurs d'achats des entreprises du secteur (ISM), a progressé à 60,5 en mars après 60,1 en février. Un chiffre meilleur que les 59 attendus par les analystes du consensus recueilli par BNP Paribas.

Un niveau supérieur à 50 de l'indice ISM reflète une augmentation de l'activité industrielle. "Et l'indice est bien supérieur à sa moyenne de long terme de 57,7, ce qui confirme la très bonne santé du secteur", souligne Michael Carey, économiste chez Calyon. Les marchés n'ont toutefois pas réagi outre mesure à cette publication et restent dans l'attente des chiffres sur l'emploi qui seront publiés vendredi prochain.

De fait, la seule inquiétude qu'a éveillé cette publication concerne l'emploi, dont la composante s'est dégradée à 54,6 contre 58,2 en février. "Ce niveau reste toutefois très correct au regard de sa moyenne historique; le recul n'est donc pas suffisant pour nous faire revoir notre pronostic de 200.000 créations d'emplois au mois de mars", conclut Richard Iley, économiste chez BNP Paribas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :