Recul inattendu de la confiance des Américains en février

 |   |  223  mots
L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a reculé en février à 87,4, contre les 91 attendus. Un léger bémol dans la série de statistiques favorables engrangées le mois dernier.

Flambée des factures de chauffage et d'essence, tensions géopolitiques et hausse des taux d'intérêt sont autant de raisons invoquées pour expliquer le recul inattendu de la confiance des consommateurs américains en février. Alors qu'il était attendu à 91 par les économistes du consensus recueilli par Bloomberg, l'indice de confiance des Américains, dont le chiffre préliminaire a été publié aujourd'hui par l'Université du Michigan, a reculé à 87,4 points en février contre 91,2 points en janvier.

La hausse des taux d'intérêt, mais aussi les dépenses de chauffage, estimées 24% plus chères que l'an dernier par le département de l'Energie, affectent visiblement le portefeuille et la confiance des Américains. "Ce déclin est peut-être dû en partie à la remontée fin janvier des prix de l'énergie et des nouvelles en provenance du Moyen-Orient, sur l'Iran en particulier", estime pour sa part Gary Thayer, chef économiste chez A.G Edwards and Sons, interrogé par l'agence Reuters.

L'indice mesurant les attentes des consommateurs a reculé à 74,4 points en février contre 78,9 en janvier tandis que celui mesurant la situation actuelle s'inscrivait à 107,7 points contre 110,3 en janvier. Des chiffres qui devraient un peu tempérer les perspectives de croissance après les excellents chiffres des dépenses de consommation et de construction enregistrés outre-Atlantique en janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :