La production industrielle chinoise se tasse

 |   |  264  mots
La production industrielle chinoise a décéléré à 14,7% en octobre en rythme annualisé, son plus bas niveau en deux ans. Les efforts du gouvernement pour limiter l'emballement de l'économie semblent probants.

Les mesures contre la surchauffe de la croissance chinoise seraient-elles en train de porter leurs fruits ? La croissance de la production industrielle en Chine a décéléré en octobre, atteignant 14,7% en glissement annuel, sa plus basse progression depuis deux ans. Ce chiffre est inférieur aux estimations de chaque économiste interrogé par Bloomberg. La production industrielle qui avait amorcé un mouvement de baisse en juillet était légèrement remontée en septembre, à 16,1%, après 15,7% en août, a indiqué le Bureau national des statistiques (BNS).

Pour éviter les surplus liés à l'envolée de la production chinoise, le Premier ministre Wen Jiabao tente de freiner les crédits des banques aux entreprises. Le recul des exportations lié au ralentissement américain devrait faire baisser l'excédent commercial record de la Chine avec les Etats-Unis et amenuiser un peu le flux massif de liquidité vers la Chine.

Ce ralentissement pourrait également apaiser les tensions de l'ex Empire du Milieu avec les pays occidentaux. De fait, la Chine est accusé de maintenir sa monnaie, le yuan, à un niveau très bas afin de préserver la compétitivité de ses produits. Pour éviter les surplus que peuvent entraîner le ralentissement américain, la Banque centrale chinoise a demandé début novembre pour la troisième fois dans l'année aux banques commerciales de constituer des réserves afin de limiter leurs crédits à l'investissement. Attendues demain, les statistiques des investissements en capital fixe devraient donner une nouvelle indication sur la capacité de Pékin à mettre à un frein à l'emballement de l'économie chinoise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :