Nouveaux records de hausse sur les marchés pétroliers

 |   |  284  mots
De nouveaux records historiques sont tombés sur les marchés pétroliers, en raison de la multiplication des foyers de tensions géopolitiques, notamment avec l'offensive israélienne au Liban. Le baril de brut a ainsi atteint les 76,40 dollars à New York et les 76,18 dollars à Londres.

La flambée des cours intervenue ce jeudi confirme le nouveau mouvement de hausse lancé depuis quelques jours, après l'accalmie relative qui avait régné sur les marchés pétroliers pendant quelques semaines. Mais la dégradation de la situation politique dans plusieurs régions du globe a pesé fortement sur les marchés.

C'est notamment la montée de la tension en Israël et dans les pays voisins qui est à l'origine de la montée des prix du brut. Les raids aériens lancés par Israël contre le Liban inquiètent particulièrement, alors que les affrontements entre l'Etat hébreu et les Palestiniens, loin de se calmer, tournent ainsi à la crise internationale.

En Iran, la situation ne s'est pas davantage arrangée: le dossier du nucléaire iranien va sans doute se retrouver devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies, ce qui pourrait ouvrir la voie à des sanctions contre Téhéran. Autre Etat sur la sellette pour ses ambitions nucléaires: la Corée du Nord. Ce dernier pays a brutalement interrompu ses discussions avec la Corée du Sud, nourrissant les craintes sur une aggravation des tensions dans la région.

Les marchés pétroliers ont donc vivement réagi ce jeudi et font tomber les records historiques les uns après les autres. Sur le Nymex américain, la barre des 76 dollars le baril de brut léger a été pulvérisée, le cours de 76,40 dollars étant atteint dans la matinée. Et à Londres, le comportement des marchés a été similaire: le baril de Brent a atteint son plus haut historique à 76,18 dollars, bondissant de 1,79 dollars par rapport à la veille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :