Les commandes de biens durables américaines reculent à cause des Boeing

 |   |  280  mots
Attendues en hausse, les commandes de biens durables ont reculé de 0,3% en mai. Une contre-performance attribuable essentiellement à l'impact des faibles commandes de Boeing. Cette statistique ne remet donc pas en question le tour de vis de la Fed prévu jeudi prochain.

Les variations très amples des commandes d'avions sont une nouvelle fois venues brouiller les statistiques de biens d'équipement au mois de mai. Alors que les économistes tablaient sur une hausse de 0,4%, les commandes de biens durables ont reculé de 0,3% par rapport à avril, après une chute de 4,7% le mois précédent. De fait, les commandes d'avions commerciaux ont reculé de 17,9% après une chute de 29,7% en avril. Les chiffres des mois précédents ont été légèrement révisés, faisant ressortir une baisse de 4,7% en avril (au lieu de 4,8%) et une hausse de 6% en mars (au lieu de 6,6%).

Hors transport, les commandes de biens durables ont progressé de 0,7% après une baisse de 1% en avril. Hors défense et hors aviation, un bon indicateur des intentions d'investissement des entreprises, les commandes ont augmenté de 1% après une baisse de 1,9% en avril. La baisse a été accentuée par les commandes de produits électroniques et informatiques (-1,1% après -10,8%), de produits électriques (-0,2% après +6,6%) et de métaux transformés (-1,3% après +2,5%). Elle a été contrebalancée par des progressions dans les commandes de métaux bruts (+3,5%, comme en avril) et de machines outils (+2,3% après être restées stables).

Cette statistique ne remet donc pas du tout en question le prochain mouvement de la Réserve fédérale (Fed) qu'anticipent les économistes, à savoir une hausse d'un quart de point à 5,25% du taux directeur le 29 juin. "Les entreprises commencent à anticiper un recul de la demande", explique Richard Iley, économiste chez BNP Paribas. "Mais si l'économie ralentit, le mouvement ne sera pas déclenché par les entreprises, comme en 2000 et 2001", précise-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :