La confiance des ménages américains fléchit

Dans un pays où la consommation représente les deux tiers du PIB, l'indice de confiance des ménages est observé scrupuleusement par les économistes. D'autant qu'aujourd'hui, ces derniers sont très partagés sur la vigueur du ralentissement attendu outre-Atlantique. Après les chiffres décevants du PIB américain du troisième trimestre vendredi dernier, l'indice de confiance publié par le Conference Board aujourd'hui achève de donner raison aux pessimistes. L'indice de confiance des consommateurs américains a fléchi à 105,4 points en octobre contre 105,9 points en septembre, a annoncé l'institut de conjoncture privé Conference Board. C'est une déception pour les analystes qui tablaient sur une hausse à 107,8 points. Le chiffre de septembre a été révisé en hausse à 105,9 points contre 104,5 points annoncés dans un premier temps. "La baisse de la confiance en octobre a été provoquée par l'opinion mitigée des consommateurs sur les conditions économiques actuelles et l'assombrissement de leurs vues sur l'évolution du marché de l'emploi", a estimé Lynn Franco, directrice des recherches sur les consommateurs au Conference Board. L'indice mesurant la confiance dans la situation actuelle a baissé à 124,7 points en octobre contre 128,3 points en septembre. Celui des attentes a en revanche augmenté à 92,6 points contre 91 points le mois précédent."Le lien entre la confiance des ménages et la consommation n'est pas très forte", relativise Michael Carey, chez Calyon, qui prévoit néanmoins un recul des dépenses en octobre. "Cet indicateur a servi de support aux obligations dans la matinée", précise l'économiste.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.