La consommation des Américains en faible progression en septembre

Les consommateurs américains ont fait preuve de retenue au mois de septembre, alors même que leurs revenus se portaient bien: selon les chiffres publiés aujourd'hui par le département du Commerce, leurs dépenses de consommation n'ont augmenté que de 0,1% le mois dernier par rapport à août, tandis que leurs revenus progressaient dans le même temps de 0,5%.Ces chiffres divergent quelque peu des attentes des économistes. Ces derniers attendaient une progression plus soutenue de la consommation, à +0,2%, selon Bloomberg, et moins importante des revenus, à +0,3%.Le chiffre des dépenses se révèle particulièrement faible, d'autant qu'il confirme une tendance à la baisse marquée sur l'ensemble du troisième trimestre. Sur cette période, la consommation des Américains n'a crû que de 1,6% en rythme annuel, contre 2,6% au deuxième trimestre. L'appétit de consommation des ménages a en fait subi sur les trois mois écoulés le contre-coup du dégonflement de la bulle immobilière. La décrue amorcée par les prix de l'immobilier américain, après une longue période d'euphorie caractérisée, fait disparaître l'effet richesse qui stimulait ces derniers temps la consommation. D'autant que son impact n'est pas que psychologique: nombre d'Américains prennent des crédits hypothécaires basés sur la valeur du logement dont ils sont propriétaires pour financer leurs achats.La situation n'a rien de catastrophique pour autant. Si le rythme de croissance de la consommation est beaucoup plus faible qu'auparavant, celle-ci continue malgré tout à augmenter. Ce qui tend à conforter l'analyse de la Réserve fédérale américaine, selon qui l'économie du pays s'oriente vers une croissance à un rythme modéré. La Fed a décidé la semaine dernière de maintenir ses taux d'intérêt inchangés à 5,25%, tout en renouvelant ses mises en garde contre les dangers inflationnistes. A cet égard, les chiffres publiés aujourd'hui pourraient contribuer à la rassurer: l'indice mesurant les prix liés aux dépenses de consommation (PCE) hors alimentation et énergie, qui constitue l'une des mesures de l'inflation préférées de la Réserve fédérale, a augmenté de 0,2% seulement le mois dernier, contre 0,3% en août.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.