Déluge de mauvaises nouvelles pour Rue du Commerce

 |   |  303  mots
Le site de commerce en ligne coté sur Eurolist va passer une provision pour litige fiscal de 2,5 millions d'euros. Subissant une forte pression concurrentielle, il affiche des perspectives plus que prudentes pour l'exercice en cours. Le titre s'effondre.

Déluge de mauvaises nouvelles pour Rue du Commerce. Tout d'abord, le site de commerce en ligne a annoncé lundi soir après la clôture des marchés parisiens qu'il allait passer une provision pour litige de 2,5 millions d'euros dans ses comptes de l'exercice 2005-2006 (clos fin mars). La société a en effet reçu un redressement en matière de TVA au titre des années 2002, 2003 et 2004. Bien qu'il ait décidé d'inscrire cette provision, le groupe conteste la décision de l'administration fiscale et "met actuellement en oeuvre tous les moyens pour faire valoir le bien-fondé de sa position". Si l'on inclut un million d'euros de frais d'introduction en Bourse, Rue du Commerce publiera au titre de 2005 une perte de 1 million d'euros, après un bénéfice de 7,4 millions d'euros en 2004.

Le chiffre d'affaires, déjà publié, ressort à 226 millions d'euros (+26,5%). Mais le groupe subit aussi la forte concurrence de la distribution en ligne. Le résultat opérationnel a reculé de 35,8% à 3,4 millions d'euros. La marge brute s'est en effet fortement dégradée entre le premier semestre où elle était de 15% et le deuxième (13,6%).

Et la situation ne saurait s'améliorer pour l'exercice 2006-2007. Rue du Commerce, qui ne donne pas de prévision chiffrée, va continuer de subir une forte pression sur les prix. Il espère certes des ventes "supérieures à celles du marché", mais le résultat opérationnel se contentera d'être "à l'équilibre", donc une nouvelle fois en forte baisse sur un an. Pour compenser, le site espère gagner des parts de marché et veut se développer en Espagne.

Mardi, le titre réagit fortement à ces annonces. A la clôture, il perd près de 10%, à 8,96 euros. Depuis le début de l'année, sa chute dépasse les 44%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :