Atari va supprimer 20% de ses effectifs

 |   |  334  mots
La filiale américaine d'Infogrames, qui emploie actuellement 750 personnes, traverse de très graves difficultés financières.

En grave difficultés financières, Atari Inc. a annoncé des coupes douloureuses. La filiale américaine d'Infogrames, qui emploie actuellement 750 personnes, s'apprête à supprimer 20% de ses effectifs. Comme elle l'avait précédemment annoncé, elle cèdera également des "propriété intellectuelles, non exploitées ou arrivées à maturité sur leur segment de marché". En outre, elle procèdera au "recentrage des activités de développement sur des studios externes", précise le communiqué d'Infogrames.

Ces mesures doivent répondre aux graves problèmes que traverse actuellement le groupe. Début février, Atari Inc. a annoncé des ventes en chute libre aux Etats-Unis sur la fin de l'année. En cause: la transition entre les deux générations de consoles. Seule la Xbox 360 de Microsoft est sortie, tandis que la PS3 de Sony se fait attendre. Conséquence directe: les ventes de jeux sur les anciennes consoles ont sensiblement ralenti, les joueurs étant en position d'attente, et le secteur connaît un vrai trou d'air, surtout aux Etats-Unis.

Du coup, Atari Inc. se retrouve, par manque de cash, dans l'impossibilité de rembourser 36 millions d'euros de prêts qui arrivent à terme. Bruno Bonnell, le patron d'Infogrames, a donc engagé des négociations avec ses créanciers. D'abord avec les banques, à qui il doit rembourser 23 millions d'euros entre le 15 décembre et le 31 mars. Ensuite avec les détenteurs d'Océanes 2006-2008, à qui Infogrames doit rembourser 13 millions d'euros au 15 mars. Le but est d'obtenir un délai ou un refinancement.

Outre les négociations avec les banques, Infogrames avait prévenu qu'il engagerait un grand plan de restructuration, comprenant notamment des suppressions de postes, des cessions de licences et la vente de certains studios internes, pour recourir de façon plus massive à la création de titres en externe.

Aujourd'hui, l'action Infogrames réagit positivement à cette annonce, avec une progression de 1,28% à 0,79 euro en milieu de matinée. Mais depuis le début de l'année, le titre a chuté de plus de 40%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :