Le CAC 40 flambe grâce au secteur bancaire

 |   |  569  mots
La Bourse de Paris a connu une fort belle journée. D'abord dans le rouge, le CAC 40 (+1,23%, à 5.069 points) est passé dans le vert avec les bons chiffres de l'emploi américain. Les rapprochements à venir dans le secteur bancaire sont également un facteur de soutien important.

Quelle journée ! D'abord prudents, les investisseurs se sont rués sur l'indice à la faveur de bons chiffres de l'emploi américain. Surtout, après une ouverture mitigée, Wall Street se reprend bien et tire le CAC 40 vers le haut. Le marché est également soutenu par les spéculations dans le secteur bancaire, décidément sujet à des fusions-acquisitions. Natexis est très entourée alors qu'un rapprochement avec Ixis et Crédit Foncier est à l'étude. La Société Générale profite d'achats spéculatifs. On signalera également la poursuite de la progression d'Eiffage après la montée de Sacyr dans son capital.
A la clôture, le CAC 40 gagne 1,23% à 5.069,27 points dans un volume d'affaires modéré de 5,28 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice.

Sur le plan économique, le département du Travail a annoncé la création de 243.000 emplois non agricoles en février, contre 210.000 attendus et 170.000 en janvier. Le taux de chômage augmente de 0,1 point à 4,8% de la population active. Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,3% sur un mois et de 3,5% sur un an, soit sa plus forte variation annuelle depuis septembre 2001.

L'échéance avril sur le WTI cède un peu de terrain à 60,45 dollars le baril, les opérateurs restant néanmoins prudents en raison des tensions dans le dossier iranien et au Nigeria.
Natexis Banques Populaires pourrait se marier à Crédit Foncier - Ixis. D'après Le Monde de ce jour, c'est le projet tentent de mettre en oeuvre les Banques Populaires et les Caisses d'Epargne, maisons mères respectives des banques d'affaires. Le projet, éventé à la suite de fuites internes, propulse le titre Natexis Banques Populaires en hausse de 7,9% à 191,90 euros. De son côté, la caisse des dépôts, partenaire privilégié des caisses d'Epargne a fait savoir que ce projet ne pouvait se faire dans la précipitation. Elle a également souligné qu'un rapprochement enterrerait le projet de cotation des Caisses d'Epargne.

Dans le même secteur, la Société Générale progresse de 3,06% à 118 euros. Le titre est soutenu par des rumeurs d'intérêt de la banque américaine Citigroup. La spéculation a été lancée par le Nouvel Observateur, qui affirme dans son édition de cette semaine qu' " une grande banque des Etats-Unis, qui pourrait être Citigroup, a pris des contacts à Paris et étudie la possibilité de lancer une offre sur un établissement financier français ". L'hebdomadaire précise que la Société Générale serait en " première ligne ".
Eiffage engrange 7,06% à 116,80 euros après la montée de l'espagnol Sacyr à plus de 10% du capital du groupe de BTP et de concessions autoroutières. Le marché s'interroge sur les intentions du groupe ibérique qui a annoncé ne pas envisager de lancer d'OPA.

Thales avance de 0,16% à 38,06 euros. Le groupe d'électronique de défense a publié un bénéfice net de 334 millions d'euros au titre de l'exercice 2005, en hausse de 2,7%, grâce notamment à la baisse de 40 millions de l'impôt sur les bénéfices.

Suez avance de 0,98% à 34,17 euros et Gaz de France perd 0,38% à 29,06 euros. Ce matin, l'autorité belge de régulation du secteur de l'énergie a estimé qu'une fusion entre Suez et GDF aurait de graves conséquences sur la concurrence et risquait de poser des problèmes pour la sécurité de l'approvisionnement de la Belgique en énergie nucléaire.

Olivier Auberger
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :