Kesa voit son chiffre d'affaires tiré par Darty

 |   |  385  mots
Le groupe britannique Kesa Electricals, propriétaire des magasins Darty et But en France, affiche une hausse de 6,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2006-2007.

"Dans l'ensemble, nous avons commencé l'exercice de façon satisfaisante, et, comparé à la fin de l'année précédente, toutes nos enseignes ont affiché une progression de leurs ventes", s'est enthousiasmé ce matin Jean-Noël Labroue, directeur général de Kesa Electricals. Le distributeur britannique a réalisé un chiffre d'affaires de 992,7 millions de livres (1,352 milliard d'euros), soit une progression de 6,5%.

Sur les trois mois achevés fin avril, le chiffre d'affaires de Darty a progressé de 6,6% à 528 millions d'euros, et de 4,7% à surface égale. La chaîne comptait 206 magasins au 30 avril. "Cette croissance a bénéficié de la poursuite de la forte demande pour les nouvelles technologies, en particulier les téléviseurs à écran plat. Les ventes de produits blancs ont enregistré, quant à elles, une progression modeste", a commenté le groupe.

Le chiffre d'affaires de But affiche une croissance de 0,9% à 194,3 millions d'euros mais les ventes ont reculé de 4,9% à surface égale. "But a continué d'affronter des conditions de marché difficiles", a souligné la direction.

Au Royaume-Uni, les magasins Comet, dont le chiffre d'affaires avait reculé l'an dernier sur fond de ralentissement de la consommation des ménages, ont enregistré une hausse de 3,8% au premier trimestre, à 328,9 millions de livres, dont 2,8% à surface égale.

"Les très fortes ventes de téléviseurs à écran plat, stimulées par les nouvelles gammes Haute Définition ont contribué aux bonnes performances de Darty et aux ventes de Comet, de nouveau en croissance", a souligné Jean-Noël Labroue. "En mai, à l'approche de la Coupe du Monde de football, nous observons une nouvelle accélération des ventes de téléviseurs dans l'ensemble du groupe. En revanche, la demande des consommateurs pour les produits blancs est restée terne, en particulier au Royaume-Uni". Les autres magasins du groupe (Vanden Borre, BCC, Datart, Darty Italie, Darty Suisse) ont vu leurs ventes progresser de 24,8% à 139,8 millions d'euros.

Le management affirme continuer à porter toute son attention à la gestion des marges et au contrôle des coûts, ainsi qu'à l'investissement dans ses activités existantes et dans les nouveaux projets pour assurer sa croissance future.

Kesa Electricals avait rejeté en mars une offre d'achat de 1,72 milliard de livres d'un consortium de fonds d'investissement, composé de Kohlberg Kravis Roberts et Permira selon des rumeurs de marché.

Mercredi, l'action Kesa progresse de 0,05% à 300,50 pence à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :