Convoité, ITV s'envole en Bourse

 |   |  293  mots
Le groupe de télévision britannique vient de rejeter une offre de rachat faite par un consortium de fonds, jugeant qu'elle n'était pas dans l'intérêt de tous ses actionnaires. A la Bourse de Londres, le titre bondit.

Le groupe britannique de télévision ITV vient de rejeter une offre de reprise déposée par les fonds d'investissements Apax Partners, Blackstone et la banque Goldman Sachs. Selon le Daily Telegraph, le consortium était prêt à y investir 1,5 milliard de livres ( 2,1 milliards d'euros) pour une prise de participation majoritaire. Les consortiums de fonds d'investissement multiplient actuellement les offres. La semaine dernière, c'est le groupe Kesa Electricals (propriétaire de Darty et But) qui a subit leurs assauts. Il a également décliné l'offre, jugée insuffisante.

ITV n'a pas confirmé le montant de la transaction mais a précisé que le projet incluait "une distribution d'argent significative à ses actionnaires et une augmentation importante de son endettement". Le groupe britannique a estimé que les termes de cette offre n'étaient pas favorables aux actionnaires. "Le conseil d'administration a examiné cette proposition avec attention mais s'est inquiété, entre autres, de ce que les actionnaires qui ne souhaiteraient pas conserver leurs actions dans cette nouvelle structure n'aient pas la garantie de pouvoir les vendre à un prix comprenant une prime adéquate",a expliqué le groupe dans un communiqué. En conséquence, la direction a conclu que cette offre ne pouvait pas être dans l'intérêt de tous les actionnaires, et l'a donc rejetée.

Concurrent historique de la BBC, ITV, qui a diffusé pour la première fois en 1955, détient 15 licences de diffusion régionale au Royaume-Uni. Le groupe pèse près de 8 milliards d'euros de capitalisation, revendique 45 millions de téléspectateurs par semaine et s'octroie la moitié du marché de la publicité télévisée.

Le titre, qui avait déjà fait un premier bond avec l'annonce du Daily Telegraph, gagne 9,60% à 128 pence à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :