Oberthur sanctionné en Bourse

 |   |  443  mots
Le titre d'Oberthur Card Systems est en chute à la Bourse de Paris après l'annonce de la baisse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre 2006. Son chiffre d'affaires trimestriel est en-dessous des prévisions des analystes financiers. Le fabricant de cartes à puces subit notamment un recul de son activité en Europe.

À la Bourse de Paris, le titre du fabricant de cartes à puces Oberthur Card Systems est en baisse de 4% à 4,80 euros en fin d'après-midi. Les investisseurs sanctionnent le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2006 qui a été affecté par un recul de l'activité du groupe en Europe. Il s'est établi à 124,2 millions d'euros, en légère baisse de 0,3% sur un an, contre 124,5 millions d'euros au troisième trimestre 2005. Un chiffre d'affaires en-dessous des prévisions des analystes financiers qui tablaient en moyenne sur 130 millions d'euros.

Il faut dire que la principale zone géographique d'Oberthur, l'Europe, où le groupe réalise près de 47% de son chiffre d'affaires, est en baisse de 16,2% sur un an, avec un chiffre d'affaires de 57,8 millions d'euros. En revanche sur son deuxième marché, les États-Unis, la progression du chiffre d'affaires est de 5% sur un an. Et l'activité a même été plus que doublé (+116,4%) en Asie-Pacifique où elle était de 8,4 millions d'euros au troisième trimestre 2006.

Au niveau des différentes activités, le chiffre d'affaires a progressé au troisième trimestre 2006 de 16,2% pour les cartes SIM pour la téléphonie mobile. Ce segment d'activité est toujours aussi dynamique, porté par une forte demande. Toutefois un bémol, sur un an, les prix de vente moyens ont baissé de 35%. Autre activité en croissance également, de 10,3%, c'est le segment "sécurité et identité" qui concerne la biométrie et la sécurisation des papiers d'identité.Toutefois la croissance est plus faible qu'au deuxième trimestre, elle était alors de 65%. Enfin, on note au troisième trimestre 2006, la hausse de seulement 2,4% du chiffre d'affaires dans les cartes à microprocesseurs dont le marché s'érode. Tandis que sur le secteur des cartes de paiement, le chiffre d'affaires est en retrait de 18,4% sur le trimestre en raison d'une baisse des ventes en France et en Grande-Bretagne.

Oberthur est, comme son concurrent Gemalto, dans une conjoncture difficile. Tous deux ont annoncé des résultats semestriels décevants. Oberthur a déjà annoncé le 14 septembre dernier des résultats semestriels inférieurs aux attentes des analystes financiers. Le groupe a enregistré un bénéfice net en dégringolade de 91,9% à 1,3 million d'euros au premier semestre 2006. Un ralentissement du marché des cartes de paiement, l'un des métiers traditionnels d'Oberthur, ainsi qu'une chute des prix de vente des cartes à puces et une érosion des marges étaient à l'origine de cette baisse.

Sur 9 mois, le chiffre d'affaires d'Oberthur Card Systems atteint les 369 millions d'euros contre 363,7 millions d'euros sur les 9 premiers mois de 2005, soit une croissance de 1,4% sur un an. Oberthur reste optimiste sur ses perspectives de croissance à long terme. Apparemment, cet optimisme ne convainc pas les investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :