Vodafone compte 179 millions de clients

 |   |  321  mots
Au troisième trimestre de son exercice 2005-2006, le groupe de téléphonie mobile a engrangé 7,1 millions de nouveaux clients, dépassant de loin les estimations des spécialistes du secteur. Pour l'exercice, le groupe confirme ses objectifs et vise une croissance de 6 à 9% de son chiffre d'affaires sur l'exerice en cours.

Dans un marché ultra concurrentiel, le succès commercial de Vodafone ne se dément pas. Le géant britannique de la téléphonie mobile a en effet séduit quelque 7,1 millions de nouveaux clients sur le seul troisième trimestre de son exercice 2005-2006 (trimestre clos en décembre), soit 30 % de plus l'année précédente à la même période. Le groupe porte ainsi le nombre total de ses clients à 179,3 millions de personnes. Le groupe a notamment gagné 906.000 clients en Allemagne, 324.000 en Italie, 561.000 au Royaume-Uni et 123.000 au Japon.

La performance est d'autant plus remarquable qu'elle dépasse de loin les attentes des analystes, traduisant la bonne santé du groupe. Ceux-ci tablaient sur un gain de 5,8 à 5,9 millions de nouveaux clients sur le trimestre.

En termes de chiffre d'affaires, le groupe a enregistré sur le trimestre une croissance organique de 8% dans les mobiles et de 7% dans services.

Toutefois, celui-ci reconnaît que le marché reste difficile. "Vodafone a réalisé une bonne performance dans un contexte difficile", a d'ailleurs commenté le directeur général du groupe, Arun Sarin dans un communiqué. "Nos principaux marchés ont vu la concurrence se renforcer, tandis que nos marchés dits émergents enregistraient une forte croissance", a-t-il précisé.

Par ailleurs, le groupe précise que ses services de troisième génération ont enregistré 3,1 millions de nouveaux abonnements sur le trimestre. Vodafone compte ainsi 8 millions de clients 3G en propre, auxquels s'ajoutent 1,1 million de clients dans le cadre des partenariats.

Malgré ces bons chiffres, côté perspectives, Vodafone n'en reste pas moins conservateur. Le groupe confirme ses objectifs de croissance du chiffre d'affaires de 6 à 9% sur l'ensemble de l'exercice 2005-2006. Il vise également une baisse de 1% de sa marge brute d'exploitation.Le groupe avait déjà annoncé cette baisse de marge d'Ebitda en novembre dernier (voir ci-contre).

A la clôture, le titre a reculé de 2,69% 117,75 pence à la Bourse de Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :