BioMérieux atteint son objectif de croissance au premier semestre

 |   |  420  mots
Le leader mondial du diagnostic in vitro, le laboratoire français BioMérieux, a enregistré un chiffre d'affaires de 516,4 millions d'euros au premier semestre, soit une hausse de 8,7% sur un an.

Le groupe BioMérieux affiche au premier semestre une croissance de 8,7% de son chiffre d'affaires à 516,4 millions d'euros. Hors effets de change, le chiffre d'affaires semestriel a progressé de 6,1% comparé au premier semestre 2005. Si l'on ne tient compte des activités hémostases qui ont été cédées le 27 juin dernier, la croissance ressort à 7%. Au premier semestre, la croissance du chiffre d'affaires est plus particulièrement forte au Royaume-Uni (+13%), au Mexique (+16%), ainsi que dans la zone Asie-Pacifique (+10,4%).

Sur le seul deuxième trimestre, la progression des ventes n'est que de 5,4%. Des chiffres que la direction du laboratoire avait anticipés. En effet, BioMérieux avait indiqué espérer pouvoir tabler sur une hausse de ses ventes hors effet de change de l'ordre de 5 à 6% avec une progression plus soutenue au premier trimestre. Au niveau géographique, on s'aperçoit que la région Asie Pacifique est celle qui a le plus progressé avec 10,4% de croissance, cependant c'est bien en Europe que le groupe réalise la plus grosse part de son chiffre d'affaires avec près de 300 millions sur ce semestre.

"La montée en puissance de nos plateformes s'est confirmé ce trimestre. Le bon dynamisme de l'activité et le recentrage sur nos gammes stratégiques devraient nous permettre d'atteindre, pour 2006, un taux de croissance du chiffre d'affaires situé dans le haut de la fourchette de 5 à 6% initialement indiquée", a commenté le vice-président exécutif Benoît Adelus.

L'annonce du chiffre d'affaires a été maintenue alors que les obsèques de Christophe Mérieux, vice-président du groupe, doivent se dérouler aujourd'hui à Lyon. Successeur désigné de son père Alain à la tête du groupe, Christophe Mérieux, âgé de 39 ans, a été retrouvé mort vendredi matin dans la piscine de sa maison familiale dans l'Ain, victime d'un malaise cardiaque.

BioMérieux n'a pas encore établi de calendrier concernant la succession de Christophe Mérieux en tant que vice-président en charge de la recherche et du développement. Vendredi, le groupe avait indiqué que Christophe Mérieux "ne dirigeait pas encore le groupe". "Alain Mérieux est président et, avait-t-il rappelé, il n'y a pas de vide à la tête du groupe".

L'histoire de BioMérieux remonte à la fin du XIXe siécle. Marcel Mérieux, alors assistant de Louis Pasteur, avait fondé l'Institut Mérieux en 1897. C'est au sein de cet institut dédidé aux vaccins, que se développera un département de réactifs à l'origine de BD Mérieux, rebaptisé en 1974 BioMérieux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :