Nokia se lance dans le GPS

 |   |  331  mots
Le fabricant finlandais de téléphones portables engage une diversification majeure en commercialisant des terminaux de positionnement par satellite. Une initiative qui s'inscrit dans une stratégie de développement du groupe dans les activités de services.

Dans la foulée de géants de l'électronique comme Philips, Sony, LG ou Thomson, c'est au tour du finlandais Nokia de faire son entrée sur un marché du GPS en plein essor. Le plus gros fabricant mondial de téléphones mobiles, qui jusque-là s'était étrangement tenu à l'écart, a levé le voile ce matin sur son premier terminal de positionnement par satellite. Le Nokia 330 Auto Navigation devrait être commercialisé avant les fêtes de fin d'année en Europe pour un prix d'environ 450 euros.

Déjà l'été dernier, Nokia avait manifesté les premiers signes d'un intérêt marqué pour cette nouvelle manne, en rachetant une société allemande du nom de Gate 5, spécialisée dans l'édition de logiciels de navigation et de cartographie. "Ce sont des éléments naturels que l'on se doit d'offrir à des terminaux mobiles", avait alors expliqué Anssi Vanjoki, directeur en charge du multimédia pour le géant finlandais de la téléphonie. Il faut dire qu'avec 2,5 millions de systèmes de navigation vendus chaque trimestre en Europe depuis le début de l'année et à peine 10% seulement du parc automobile équipé sur le Vieux continent, le potentiel de ce marché suscite bien des convoitises. D'autant qu'aux Etats-Unis, les courbes de ventes commencent également à s'envoler.

Le groupe finlandais, en commercialisant le Nokia 330 Auto Navigation, franchit donc une nouvelle étape dans la convergence. Si pour l'heure, cette première version reste dépourvue de fonctions communicantes, l'objectif du constructeur est bien de mettre désormais l'accent sur les services, longtemps chasse gardée des opérateurs télécoms. Une évolution d'autant plus souhaitable que le groupe souffre actuellement de la tendance mondiale à la baisse des prix des téléphones mobiles, liée au déplacement de la demande vers les pays émergents, où les consommateurs sont avides d'appareils simples et bon marché.

A la Bourse d'Helsinki, le titre Nokia gagne 0,91% à 15,58 euros en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :