BAA rejette une fois de plus l'offre de Ferrovial

 |   |  242  mots
Le gestionnaire d'aéroports britannique BAA a rejeté aujourd'hui, "pour la troisième fois, l'offre d'achat que lui a faite le groupe espagnol de BTP Grupo Ferrovial pour 8,75 milliards de livres.

Sans surprise, British Airport Authorithy (BAA) a rejeté l'offre de Grupo Ferrovial qui valorisait l'entreprise à 12,5 milliards d'euros. BAA, qui gère notamment les aéroports d'Heathrow et Gatwick à Londres, estime que ce prix "est sans rapport avec la vraie valeur de l'entreprise". Le groupe avait tenu les mêmes propos le 17 mars puis le 7 avril lors des deux premières approches de Grupo Ferrovial. La nouvelle OPA hostile a été formellement lancée hier soir. "L'offre du consortium emmené par Ferrovial ne peut pas être prise au sérieux. Ce n'est rien de plus qu'une manoeuvre stratégique et nos actionnaires ne devraient pas s'en occuper", a déclaré le président de BAA, Marcus Agius, dans un communiqué.

La période de souscription à l'offre, d'un montant de 810 pence par action, est ouverte aux actionnaires de BAA jusqu'au 18 mai à 14 heures. Le consortium est composé également de la Caisse de dépôt et de placement du Québec et du fonds d'investissement singapourien GIC. BAA a également décliné une offre d'achat que lui a faite la banque d'affaires américaine Goldman Sachs, d'un montant de 9,4 milliards de livres.

Selon le Daily Telegraph, BAA, qui gère sept aéroports en Grande-Bretagne et a des parts ou des activités dans une douzaine d'autres, en Europe, en Australie et aux Etats-Unis, intéresserait également le conglomérat industriel américain General Electric.

L'action BAA recule de 0,12% à 833 pence, vendredi soir à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :