SES Global revoit ses objectifs 2006 à la hausse

 |   |  382  mots
SES Global, l'un des principaux opérateurs de satellites commerciaux dans le monde se porte bien et le prouve. Après avoir présenté ce matin de bons résultats au premier semestre 2006. Le groupe a relevé son objectif d'excédent brut d'exploitation pour l'ensemble de l'année. La Bourse de Paris a salué ces annonces.

SES Global, l'un des principaux opérateurs de satellites commerciaux dans le monde a le vent en poupe. Et les investisseurs sont ravis. À la Bourse de Paris, le titre du groupe a clôturé en progression de 1,94% à 10,49 euros. Il faut dire que le groupe qui a pour clients, les chaînes de télévision Canal Plus, Sky ou encore CNBC a plus que rassuré ce matin sur sa bonne santé.

Le groupe a annoncé lors de la présentation de ses résultats au premier semestre 2006, un excédent brut d'exploitation en hausse de 14,1% à 499,5 millions d'euros contre 437,6 au premier semestre 2005. Optimiste, il a relevé ses objectifs sur l'ensemble de l'année. L'excédent brut d'exploitation pourrait donc se situer dans une fourchette de 918 à 938 millions d'euros. C'est donc au-dessus des ces dernières prévisions qui tablaient sur 900 à 920 millions d'euros. Et si l'on tient compte notamment de l'intégration de New Skies, l'opérateur international de satellites qui a été acquis par SES Global en mars dernier, l'excédent brut d'exploitation en 2006 pourrait au final atteindre une fourchette de 980 à 1 milliard d'euros.

Le moral est donc au beau fixe alors que par ailleurs, pour le premier semestre 2006, SES Global a annoncé un bénéfice net part du groupe en croissance de 28,6% à 215,6 millions d'euros par rapport au premier semestre 2005. Tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 16,6% à 710,5 millions d'euros. Enfin le carnet de commandes a lui aussi enregistré une très bonne performance, il atteint les 6,78 milliards d'euros contre 6,49 milliards d'euros fin 2005. La demande en capacité satellitaire est en effet toujours aussi dynamique que ce soit en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Par ailleurs, SES Global a bénéficié au premier semestre 2006, de l'intégration de News Skies qui lui a rapporté au deuxième trimestre, plus de 49 millions d'euros de chiffres d'affaires.

SES Global se porte bien et fait face à la consolidation du secteur des satellites. Il conforte ses positions après la fusion entre les deux opérateurs américains Intelsat et PanAmSat. Intelsat (n°2 mondial) a annoncé en août 2005, le rachat de son rival PanAmSat (n°4 mondial) pour 3,2 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros). Une opération qui permet à Intelsat de devancer SES Global et de devenir le leader des opérateurs privé de satellites au niveau mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :