Bertelsmann affiche un bénéfice en progression au premier semestre

Bertelsmann, numéro cinq mondial des médias, a amélioré sa performance au premier semestre 2006. Le bénéfice net a atteint 339 millions d'euros, contre 330 au premier semestre 2005, en légère progression sur un an. Le bénéfice d'exploitation est en hausse de près de 9% à 701 millions d'euros. Cela est dû en majorité aux bonnes performances de sa filiale de télévision et de radio RTL Group, qui a été dopée par le redressement du marché publicitaire dans la plupart des pays européens où elle opère, à l'exception de la Grande-Bretagne. A l'inverse, ses autres divisions n'ont pas le moral. Ainsi dans le secteur de l'édition, les sociétés Random House et Gruner + Jahr ont été affectées au premier semestre 2006 par le marché déprimé du livre et par les coûts de lancement de nouveaux magazines. Enfin, la maison de disques Sony BMG a été handicapée par les baisses de ventes de disques et par le retard de lancement de titres. Le chiffre d'affaires est en croissance de 14,5% à 9,1 milliards d'euros au premier semestre 2006, dynamisé par des acquisitions récentes de plusieurs librairies en France ou encore du distributeur de DVD américain Columbia House. Fort de ses bonnes performances, Bertelsmann a embauché au premier semestre. L'effectif total du groupe allemand est passé de plus de 88.000 salariés fin décembre 2005 à plus de 92.000 employés fin juin 2006.Par ailleurs, la vente annoncée aujourd'hui de son catalogue d'édition musicale BMG Publishing à Vivendi pour 1,63 milliard d'euros va permettre de soulager le groupe Bertelsmann (voir ci-contre). Les fonds récoltés lors de cette vente vont lui permettre de rembourser partiellement un emprunt bancaire contracté pour le rachat de 25% de son capital pour 4,5 milliards d'euros au groupe Bruxelles Lambert, la holding du financier belge Albert Frère. Une opération qui lui a permis d'éviter une introduction en Bourse à laquelle la famille fondatrice du groupe allemand était opposée. Sa dette a augmenté au premier semestre après ce rachat effectué en mai 2006, passant de 3,9 milliards d'euros fin décembre 2005 à 8,7 milliards fin juin dernier. Bertelsmann souhaite la ramener sous les 6 milliards d'euros d'ici à la fin 2007.Pour l'ensemble de l'exercice 2006, Bertelsmann confirme sa prévision d'une croissance de 10% de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net. Le groupe allemand estime que 2006 devrait être une nouvelle année record. Par ailleurs, au chapitre des projets d'avenir, Bertelsmann a annoncé aujourd'hui une offensive sur Internet. Il prévoit le lancement de cinq à dix nouveaux projets dans ce domaine dans les deux prochaines années. Pour concrétiser ses ambitions, Bertelsmann indique qu'il disposera d'un milliard d'euros par an dès 2008.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.