Géophysique achète Veritas DGC pour 3,1 milliards de dollars

C'est un nouveau leader dans le secteur des services et équipements géophysiques qui va naître, suite à l'acquisition annoncée aujourd'hui de la firme américaine Veritas DGC par la Compagnie Générale de Géophysique. Une opération d'un montant de 3,1 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros).La CGG, dont les activités recouvrent notamment la recherche de gisements pétroliers et gaziers, va proposer aux actionnaires de Veritas 2,2501 ADS Géophysique par action Veritas, à hauteur de 51% du capital de la firme américaine, basée à Houston, et 75 dollars en numéraire à hauteur de 49% des titres. La parité retenue comporte une prime de 34,7% sur la moyenne sur 30 jours des cours de clôture de Veritas à fin août.Au terme de l'opération, les actionnaires de Géophysique détiendront environ 65% du nouvel ensemble et ceux de Veritas 35%. Le groupe ainsi constitué prendra le nom de CGG-Veritas. Il emploiera quelque 7.000 personnes dans le monde et se fixe comme objectif de devenir "la référence de l'industrie sismique dans le domaine des technologies et des services". CGG-Veritas sera dirigé par l'actuel PDG de Géophysique, Robert Brunck. Le patron de Veritas, Thierry Pilenko, entrera au conseil d'administration du groupe fusionné.Selon la Compagnie Générale de Géophysique, l'opération se traduira par des synergies annuelles de l'ordre de 65 millions de dollars avant impôts, avec un impact relutif sur le bénéfice net par action à partir de 2008. Intervenant ce matin dans le cadre d'une conférence téléphonique, Robert Brunck a précisé que "la relution sera dans la gamme de un chiffre". Selon lui, les synergies annuelles seront réalisées aux deux tiers en 2007 et prendront leur plein effet en 2008. En matière d'endettement, Géophysique se dit "confiant" dans les capacités de génération de trésorerie du futur ensemble devant permettre de maintenir son profil de crédit actuel.L'opération devrait être finalisée vers la fin de l'année, sous réserve de l'obtention de l'accord des autorités réglementaires. Parallèlement à cette annonce, CGG a publié ce matin un bénéfice net de 29,7 millions d'euros au titre du deuxième trimestre de l'année, un chiffre qui se compare à une perte de 0,9 million un an plus tôt. Sur la même période, le chiffre d'affaires a crû de 62%, à 312,4 millions d'euros. Le résultat opérationnel a bondi en un an de 16,6 millions à 61,6 millions d'euros. Enfin, le carnet de commandes du groupe se montait à 1,08 milliard de dollars début septembre, en hausse de 125% sur un an.A la Bourse de Paris, l'action Géophysique, qui avait été suspendue jusqu'à 13h00, chute de 7,95%, à 122,70 euros, en fin d'après-midi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.