Le bénéfice trimestriel de TNT divisé par deux

 |   |  417  mots
Trimestre mitigé pour TNT. Si le groupe néerlandais de logistique et de courrier affiche une forte croissance sur le troisième trimestre 2006, il enregistre toutefois une baisse de 54,7% de son résultat net, à 67 millions d'euros. Le bénéfice net a en effet été grevé par des coûts liés à la cession de ses activités de logistique. Cette cession doit d'ailleurs être finalisée avant la fin de l'année. Avant éléments exceptionnels, le bénéfice s'établit à 169 millions d'euros, en hausse de 5% sur un an.Si le groupe reste satisfait de ses performances sur le trimestre avec une progression de 9% de son chiffre d'affaires à 2,4 milliards d'euros et une hausse de 8,9% de son résultat opérationnel à 257 millions d'euros, il constate une déception dans le chiffre d'affaires du courrier aux Pays-Bas. "Le résultat opérationnel a été soutenu par de nouveaux records dans le courrier Express tant en termes de croissance des revenus qu'en termes de marge opérationnelle. La marge opérationnelle dans le courrier est en ligne avec les objectifs mais le courrier aux Pays-Bas a enregistré une baisse plus forte que prévu des volumes sur le trimestre", commente ainsi le groupe.Dans le détail, TNT a aussi profité de la bonne tenue au troisième trimestre du courrier européen (European mail network) dont la croissance des ventes a été de plus de 25%. "L'Express a enregistré la plus fort croissance depuis le premier trimestre 2000, avec une marge opérationnelle record de 8,8%", se félicite le groupe. Dans le courrier, la croissance des revenus n'est que de 2,6%, soutenue par le réseau européen, mais grevé par la contre-performance aux Pays-Bas.Enfin, les perspectives de TNT sont aussi mitigées. Le groupe confirme ses objectifs de croissance de chiffre d'affaires de 10% dans la division Express sur l'année et une marge opérationnelle proche de 9,5%. Il espère également une légère croissance dans le chiffre d'affaires du courrier, et une marge opérationnelle de l'ordre de 18,5%.En revanche, le développement de la croissance du réseau de courrier européen devrait peser sur les marges de la division. Le groupe vise désormais une marge annuelle sur cette division sous les 5% contre une prévision située autour de 5% précédemment.Le groupe annonce par ailleurs la cession prochaine de sa division Fret (Freight Management), qu'il avait acquise en 2004.A la Bourse d'Amsterdam, le titre gagne 0,13% à 30,07 euros en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :