Séance de consolidation

 |   |  614  mots
Début de semaine en retrait pour les places européennes. Après la hausse sensible des grandes places européennes au cours des deux dernières semaines, les investisseurs ont décidé de jouer la carte de la prudence ce lundi, en déclenchant des prises de bénéfices. Ce mouvement, initié vendredi soir à Wall Street se poursuit aujourd'hui sur les principaux indices américains et, par ricochet, affecte les places financières européennes.A la clôture, le CAC 40 recule de 1,68% à 4.956,34 points. Les volumes ressortent à 3,49 milliard d'euros. A Francfort, le Dax perd 1,68% tandis qu'à Londres, le Footsie recule de 0,94%. Les investisseurs continuent donc d'être prudents, outre-Atlantique, à la veille de la réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale. La décision sera rendue à 20h15 heures de Paris. La Fed devrait, selon le consensus, opter pour le statu quo, après la publication de chiffres de l'emploi inférieurs aux attentes du consensus pour le mois de juillet. Du côté du pétrole, le contrat sur WTI, échéance septembre, reprend près de 2 dollars, à 76,35 dollars contre 74,46 dollars vendredi soir. Ce week-end, la compagnie pétrolière BP a pris la décision d'arrêter la production de son champ de Prudhoe Bay, en Alaska, en raison de problèmes rencontrés sur un pipeline. Il s'agit du plus grand champ opéré aux Etats-Unis. Avec une production de 400.000 barils par jour, il représente 8% de la production nationale. Il faudra plusieurs jours pour que les installations redeviennent opérationnelles, a indiqué l'état-major du groupe.L'euro reste pour sa part très nettement installé au-delà de la barre de 1,28 dollar, à 1,2861 dollar, contre 1,2880 vendredi soir, après les statistiques de l'emploi américain de juillet.Du côté des sociétés, Air France a publié son trafic de juillet. Il est en hausse de 4,9% pour le mois. Le coefficient d'occupation cède 0,1 point, à 85,2%. Les capacités ont augmenté de 5%. Le titre cède 1,37% à 19,46 euros.SES Global a enregistré un résultat net semestriel en hausse de 28,6% à 215,6 millions d'euros, pour un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en progression de 14,1% à 499,5 millions. L'opérateur de satellites relève ses prévisions d'Ebitda, de 900-920 millions à la fourchette de 918-938 millions d'euros. Le titre prend 1,94% à 10,49 euros.Pour sa part Altran subit de nouveau le contre-coup de son avertissement sur ses marges. Après avoir perdu 17% de sa valeur la semaine dernière, le titre dévisse encore de 9,22% aujourd'hui à 6,60 euros.Selon l'hebdomadaire The Business, Gaz de France (-0,98% à 27,41 euros) serait le mieux placé pour reprendre les actifs pétroliers et gaziers que détient BHP Billiton en Mer du Nord. Les offres pour ces actifs, estimés à environ 270 millions d'euros, doivent être présentées mardi, et le groupe minier anglo-australien effectuera son choix avant la fin du mois. The Business précise que Gaz de France est notamment en concurrence avec EDF, Tullow Oil, et le gazier britannique Centrica pour le rachat de ces actifs.Veolia Environnement (-1,06% à 40,89 euros) a remporté un contrat de 200 millions d'euros dans sa branche Transport. Signé pour une durée de 10 ans, il porte sur l'exploitation du réseau urbain de Pforzheim, en Allemagne.Selon le quotidien Imerisia, Crédit Agricole SA (-2,03% à 31,35 euros) serait assuré de détenir plus de 45% du capital d'Emporiki Bank. La banque verte a conditionné le succès de son opération sur son homologue grecque à l'obtention d'au moins 40% des parts.Enfin, Steria baisse de 5,17% à 34,28 euros, à quelques jours de la publication de ses résultats semestriels.Sopra doit publier ce soir son chiffre d'affaires pour le premier semestre. L'action recule de 1,83% à 53,50 euros.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :