Atos Origin divise son bénéfice net par douze au premier semestre

Après avoir lancé le 18 juillet dernier un sévère avertissement sur son activité et sur ses marges pour l'année 2006, Atos Origin a présenté ce matin des résultats semestriels en forte baisse. Ainsi, le bénéfice net au premier semestre 2006 a été divisé par douze. Il s'établit à 10 millions d'euros contre 121 millions d'euros au premier semestre 2005. Le groupe français de services informatiques fait état, pour expliquer cette forte chute, d'éléments inhabituels qui pèsent à hauteur de 80 millions d'euros. Atos Origin est engagé dans une réorganisation de ses activités en difficultés en Italie où la pression sur les prix est constante et les contrats sont de faible envergure. Le groupe français a dû passer une dépréciation dans ses comptes à ce titre. Sans cette incidence, sur une base normalisée, le résultat net atteint 86 millions d'euros.Atos Origin mène également une restructuration stratégique au Royaume-Uni où l'activité a chuté au premier semestre 2006. Le groupe français a vu sa rentabilité dégradée outre-Manche par des contrats gouvernementaux déficitaires hérités du rachat de Sema. Il a été également victime de retards dans la signature de nouveaux contrats. Toutefois, Atos reste optimiste: "une nouvelle organisation a été mise en place depuis juillet, trois nouveaux associés dans le conseil ont été recrutés et nous progressons rapidement vers la signature de contrats significatifs", explique dans un communiqué Bernard Bourigeaud, président du directoire d'Atos Origin. La société de services informatiques veut en effet rééquilibrer ses contrats en Grande-Bretagne entre secteurs privé et public et a réorganisé son activité commerciale. Au niveau de ses nouveaux contrats outre-Manche, Bernard Bourigeaud a précisé dans une interview à l'agence Reuters qu'Atos était en négociation exclusive sur des projets dont la valeur contractuelle totale s'éléve à 900 millions d'euros.Le chiffre d'affaires est, lui, en baisse à 2,69 milliards d'euros au premier semestre 2006 contre 2,72 milliards un an plus tôt. La croissance organique du chiffre d'affaires est de 2,9% sur le semestre. La marge opérationnelle est en recul de 1,6 point à 5,1%, contre 6,7% au premier semestre 2005. Elle est toutefois en ligne avec les attentes des analystes financiers.Pour l'ensemble de l'année, Atos Origin confirme son objectif annuel de croissance organique du chiffre d'affaires de 3%. Le groupe parie aujourd'hui sur 2007 pour retrouver un dynamisme. "Nous préparons le rebond pour 2007, tant en termes de croissance qu'en rentabilité", a précisé par ailleurs Bernard Bourigeaud.L'action Atos Origin qui a gagné ce matin jusqu'à 4%, a clôturé en baisse de 1,43% à 38,61 euros à la Bourse de Paris.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.