Le CAC 40 franchit les 5.100 points, EADS prend 5%

Après avoir reculé à la suite d'une attaque (avortée) contre l'ambassade des Etats-Unis à Damas ce matin les places européennes sont reparties de l'avant cet après-midi dans le sillage des marchés américains.A la clôture, le CAC 40 gagne 1,34% à 5.125,97 points dans un volume d'affaires relativement étoffé de près de 5 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,70% et, à Francfort, le Dax s'apprécie de 1,28%.Du côté de l'économie, le Département du Commerce a annoncé que le déficit commercial avait atteint 68,04 milliards de dollars en juillet, son niveau le plus élevé depuis que la statistique existe, contre 64,82 milliards en juin et 65,5 milliards anticipés par les analystes.L'échéance octobre sur le brut de qualité WTI cède 54 cents à 65,07 dollars le baril, effaçant ainsi ses gains de la matinée. Les cours sont brièvement passés sous la barre des 65 dollars hier après la décision de l'Opep de maintenir ses quotas de production à 28 millions de barils par jour. Le cartel n'a cependant pas exclu de les réduire d'ici la fin de l'année, ce qui n'est pas arrivé depuis deux ans et demi.Plus forte hausse du CAC 40, EADS progresse de 5,43% à 23,68 euros alors que l'Etat russe pourrait être intéressé " un jour " par le rachat d'au moins la minorité de blocage a annoncé un conseiller de Poutine. Ce commentaire fait suite à l'entrée au capital d'EADS à hauteur de 5% par une banque publique russe.STMicroelectronics progresse de 4,39% à 13,31 euros, dopé par la progression de 2,4% du Sox de Philadelphie. L'américain Texas Instruments a resserré la fourchette de ses prévisions pour le troisième trimestre. Le premier fabricant mondial de puces pour téléphones mobiles table désormais sur un bénéfice par action compris entre 44 et 46 cents et sur un chiffre d'affaires de 3,71 à 3,87 milliards de dollars, contre respectivement 42 à 48 cents par action et 3,63 à 3,95 milliards de dollars précédemment estimés.GDF s'apprécie de 3,33% à 29,83 euros. Le gazier a vu son bénéfice net progresser de 43,5% à 1,7 milliard d'euros au premier semestre. Le résultat opérationnel s'améliore de 34,2% à 2,56 milliards d'euros. Les revenus s'apprécient de 37% à 15,2 milliards. Pour l'ensemble de 2006, le groupe relève sa prévision de résultat net à plus de 2,2 milliards d'euros et table sur une croissance de plus de 20% de l'excédent brut opérationnel. Son probable partenaire de fusion Suez gagne 2,50% à 34,03 euros.Clarins recule de 1,75% à 56,30 euros. Le groupe de cosmétiques a dégagé un bénéfice net de 41,9 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 20,6%. Le résultat d'exploitation progresse de 10,1% à 42,2 millions d'euros et le chiffre d'affaires augmente de 6,3% à 474,6 millions. Pour l'ensemble de l'exercice, Clarins confirme tabler sur une croissance de l'ordre de 6% de son chiffre d'affaires à données comparables, tout en précisant que cet objectif est " ambitieux ".Sopra s'adjuge 5,93% à 58,10 euros. La SSII a enregistré un bond de 55% de son bénéfice net à 17,2 millions d'euros au premier semestre. Le résultat opérationnel s'apprécie de 52% à 29,8 millions d'euros et les facturations de 22,9% à 443 millions. Pour l'ensemble de 2006, Sopra confirme sa prévision de croissance du chiffre d'affaires à environ 900 millions d'euros et d'amélioration de 8% de la marge opérationnelle.Iliad rebondit de 5,66% à 56 euros au lendemain d'une chute de 11,89% consécutive à l'annonce du lancement d'un réseau à très haut débit en fibres optiques pour un investissement de plus de 1 milliard d'euros.JCDecaux prend 0,46% à 22,06 euros. La société d'affichage et de mobilier urbain a annoncé avoir été choisie pour la concession du contrat de publicité des aéroports de Los Angeles. Le groupe précise que ce contrat, d'une durée de dix ans avec une période d'extension optionnelle, doit encore être avalisé par la municipalité de Los Angeles.Enfin, la cotation des actions Infogrames reprendra demain. L'éditeur de jeux vidéo a conclu un plan de restructuration financière avec ses créanciers prévoyant une augmentation de capital de 74 millions d'euros, dont 33,7 millions seront affectés au remboursement anticipé des obligations 2006-2008. Le groupe lancera par ailleurs une offre publique d'échange sur les Oceanes 2003-2009 à raison d'une Oceane pour 32 actions nouvelles. Le titre, dont la cotation a été suspendue hier matin, reste sur un dernier cours de 0,47 euro.Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.