Les ventes de voitures en Europe au point mort

 |   |  213  mots
Selon l'Association allemande des constructeurs automobiles VDA, le recul des immatriculations en Europe de l'Ouest a atteint 2,5% en septembre. Du coup, sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes sont désormais stagnantes.

La morosité du marché automobile européen se confirme. L'association allemande des constructeurs automobiles, la VDA, devançant une fois de plus ses homologues et l'instance européenne ACEA qui doit dévoiler ses chiffres vendredi, affiche les chiffres des immatriculations en Europe (les quinze pays de l'Union avant élargissement plus l'Islande, Norvège, Suisse) à fin septembre donc sur les neuf premiers mois de l'année. Le bilan est sans appel. Depuis janvier, c'est désormais la stagnation avec une progression infime de 0,1% à 11,3 millions de véhicules.

Les chiffres de septembre ont fortement pesé sur la tendance avec un recul de 2,5% à 1,35 million d'unités. Et rien ne dit que le Mondial de l'Automobile, qui se termine dimanche et a peut-être vu quelques clients retarder leurs achats en attendant les nouveautés présentés au salon de l'auto parisien, permettra de redresser la tendance en octobre.

On analysera vendredi à la loupe les évolutions constructeur par constructeur. Et notamment le cas de Renault et de son allié japonais Nissan qui, dans les chiffres du mois précédent, avaient vu leurs ventes plonger. PSA avec Peugeot et Citroën voyait aussi ses immatriculations baisser. Alors qu'à l'inverse Fiat confirmait son redressement, Toyota poursuivait sa marche triomphale et le groupe Volkswagen se portait bien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :