Wall Street termine en ordre dispersé

 |   |  801  mots
Les indices américains entament la semaine sur une note indécise. Les investisseurs, après la hausse des dernières semaines, restent sur la défensive en attendant, mercredi, la réunion de la Réserve Fédérale. Du côté de l'actualité des entreprises, un consortium d'investisseurs annonce le rachat de Freescale Semiconductor pour 17.6 milliards de dollars. Dans le secteur agro-alimentaire, Smithfield Foods s'offre Premium Standard pour 810 millions de dollars. Dans le secteur automobile, ArvinMeritor et Ford Motor s'inscrivent en baisse tous les deux et font les frais d'un changement de recommandation. Sur le front de l'économie, le Département du Commerce a annoncé que le déficit des comptes courant s'est creusé à 218.4 milliards de dollars au deuxième trimestre contre 213.2 milliards au premier trimestre et 213 milliards attendus en moyenne par les économistes.Le Dow Jones clôture en baisse de 0.05% à 11 555 points. Le Nasdaq Composite est inchangé à 2 235.75 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 0.10% à 1 321.18 points.Du côté des valeurs, on retiendra Freescale Semiconductor, qui termine la séance sur un gain de 5.65% à 39.26 dollars. Le fabricant de composants électroniques pour l'industrie automobile et la téléphonie mobile a donné son accord à une proposition de rachat pour un montant de 17.6 milliards de dollars émanant d'un groupe d'investisseurs. Le consortium, emmené part Blackstone Group et réunissant Carlyle Group, Permira Funds et Texas Pacific Group, propose 40 dollars en numéraire pour chaque action Freescale Semiconductor.Dans le secteur de la santé, Cigna recule de 0.17% à 115.06 dollars. L'assureur santé a annoncé que son conseil d'administration a donné son accord pour relever son programme de rachat de titres de 500 millions à 722 millions de dollars. Dans le secteur des médias, Emmis Communications clôture sur une progression de 1.95% à 12 dollars. Le conseil d'administration du groupe propriétaire de radios a autorisé la distribution d'un dividende exceptionnel en cash de 4 dollars par action. Le CEO du groupe précise que cette décision est motivée par la volonté de mettre en place une structure capitalistique permettant à Emmis Communications d'atteindre ses objectifs de développement. Dans le secteur agro-alimentaire, Smithfield Foods annonce le rachat de Premium Standard, spécialisé dans la viande de porc, pour 810 millions de dollars, dont 117 millions de dollars de dette. Les actionnaires de ce dernier recevront 0.678 titre Smithfield Foods et 1.25 dollar en cash. Le management de Smithfield Foods précise que le rachat aura un impact positif dès la signature de l'opération, à savoir d'ici à la fin du premier trimestre 2007. Smithfield Foods clôture sur un repli de 3.49% à 28.22 dollars, tandis que Premium Standard s'adjuge 12.75% à 19.99 dollars.Dans le secteur automobile, ArvinMeritor abandonne 3.99% à 14.18 dollars. L'équipementier automobile souffre des commentaires de Goldman Sachs, qui abaisse sa recommandation sur le titre et passe de " Neutre " à " Vendre ". La banque d'affaires indique que la société devrait voir ses marges et ses bénéfices impactés par la hausse des prix des matières premières. Toujours dans le secteur automobile, Ford Motor cède 2.49% à 7.82 dollars dans le sillage des commentaires de Thomas Weisel, qui abaisse sa recommandation sur le titre et passe de " Performance en ligne " à " Sous-performer ". L'intermédiaire estime que la convalescence du constructeur devrait se faire de façon plus graduelle et plus longue que prévu par le marché.Sur le marché des changes, le dollar clôture la séance en baisse. La devise européenne finit la séance en hausse à 1.2706 contre 1.2663 en fin de semaine dernière. La devise japonaise, de son côté, clôture la séance en baisse après la réunion, ce week-end à Singapour, du G7, qui a occulté la question de la faiblesse persistante du yen. La devise nippone s'inscrit en baisse, au plus bas depuis 5 mois, à 117.80 contre 117.55 vendredi.Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts se tendent dans le sillage des commentaires du secrétaire au Trésor. Henry Paulson a, en effet, indiqué, ce week-end, que les effets du ralentissement du marché immobilier aux Etats-Unis devraient être annulés par la croissance du marché de l'emploi et des salaires. Les opérateurs estiment que la Fed pourrait être amenée à relever à nouveau ses taux d'intérêts en début d'année prochaine. Le 2 ans finit la séance à 4.88% contre 4.86% la veille. Le 5 ans clôture à 4.77% contre 4.75% vendredi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 2 points de base à 4.81%.Le pétrole clôture la séance en hausse. Certains opérateurs estiment que l'OPEP pourrait réduire sa production afin d'enrayer la baisse des cours. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance octobre clôture la séance en hausse, au-dessus de la barre des 63 dollars le baril, à 63.79 dollars contre 63.33 dollars en fin de semaine dernière.Denis Lantoine Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :