Les exportations nipponnes en hausse annuelle de plus de 15% en mai

 |   |  305  mots
Les exportations japonaises ont crû plus que prévu en mai, mais la hausse de l'excédent commercial dans son ensemble a déçu les attentes des économistes, n'augmentant "que" de 9,3% par rapport à mai 2006, à 389,5 milliards de yens (3,16 milliards de dollars).

Les exportations japonaises ont augmenté de 15,1% à 6.570 milliards de yens (53,3 milliards de dollars) sur un an, alors que les économistes ne projetaient qu'une croissance de 11,1%, selon les statistiques du ministère des Finances publiées ce jeudi. La croissance des exportations nipponnes est surtout notable vers l'Europe et l'Asie, alors qu'elle a fléchi vers les Etats-Unis.

Les importations ont également crû plus que prévu, atteignant un record, dopées par la faiblesse du yen, ce qui explique que l'excédent ait été inférieur aux attentes. Les importations sont ressorties en hausse de 15,5% à 6.180 milliards de yens, dépassant pour la première fois la barre des 6.000 milliards de yens.

"Globalement, les exportations restent soutenues, reflétant une croissance de l'ordre de 5% de l'économie mondiale comme le prévoient bon nombre d'institutions internationales", commente Takeshi Minami (institut d'études Norinchukin), cité par Reuters. Les exportations vers les Etats-Unis ont augmenté de 0,4% par rapport à mai 2006, à 1.300 milliards de yens. Elles avaient baissé le mois précédent, pour la première fois en plus de deux ans. Les ventes vers l'Asie ont augmenté de 18,6% à 3.230 milliards de yens et celles vers la Chine de 24,5% à 1.030 milliards de yens. Les exportations vers l'Union européenne ont progressé de 17,9% à 971 milliards de yens.

De nombreux économistes estiment que la statistique de mai laisse penser que les exportations nettes auront une contribution positive au PIB du trimestre avril-juin, lequel doit être publié à la mi-août. Sur le trimestre janvier-mars, le PIB japonais avait augmenté de 0,8% par rapport au trimestre précédent et les exportations nettes représentaient 0,5 point.

Yasuo Yamamoto (institut d'études Mizuho) chiffre à 0,2-0,3 point l'apport de ces exportations nettes au PIB d'avril-juin. Enfin, la statistique commerciale paraît appuyer les anticipations d'une hausse des taux au Japon quelque part durant le trimestre juillet-septembre, sans doute en août.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :