Volvo confiant pour l'exercice 2008

 |   |  414  mots
Le fabricant suédois de poids lourds Volvo a dégagé au troisième trimestre des bénéfices en hausse (+20% à 342,75 millions), essentiellement grâce à l'acquisition de Nissan Diesel, qui lui a permis de réaliser de belles performances en Asie. Volvo s'attend à une croissance solide en Europe en 2008.

De juin à septembre, Volvo le numéro deux mondial des camions de grande taille derrière le germano-américain DaimlerChrysler a dégagé un bénéfice net en hausse de 20% en glissement annuel à 3,149 milliards de couronnes (soit 342,75 millions d'euros). Pour la même période, le chiffre d'affaires s'inscrit en hausse de 13% à 68,367 milliards (7,44 milliards d'euros), supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 65,737 milliards.

En Asie, les ventes ont plus que triplé: elles atteignent 14,725 milliards contre 4,388 un an plus tôt. Cette zone représente désormais la deuxième plus importante après l'Europe de l'Ouest où les ventes ont progressé de 6% à 27,168 milliards. Mais le groupe a également bénéficié d'un marché porteur en Europe de l'Est où les ventes ont bondi de 78% à 5,981 milliards et en Amérique du Sud où elles sont en hausse de 14% à 3,794 milliards. En Amérique du Nord, le chiffre d'affaires (11,6 milliards) accuse un net repli (-35%). Il avait déjà chuté dans les mêmes proportions au premier et deuxième trimestre.

"Les ventes ont Asie se sont accrues sous l'effet de l'acquisition de Nissan Diesel, Lingong et Ingersoll Rand combiné à une demande en hausse sur la plupart des marchés", commente le PDG du groupe Leif Johansson, cité dans le communiqué. Le patron relève que désormais, le groupe a une présence géographique "plus équilibrée qu'auparavant" avec plus de 40% des ventes réalisées en dehors de l'Europe de l'Ouest, son principal marché.
"La demande est actuellement très forte en Europe. Dans nombre de zones géographiques du groupe, la production a atteint un pic dans ses capacités", ajoute-t-il. Volvo a par ailleurs relevé sa prévision d'unités vendues en Europe en 2007 à environ 340.000 contre 330.000 unités précédemment.

Pour 2008, Leif Johansson indique que le groupe se prépare "à une demande forte continue en Europe, avec un marché du poids lourds qui devrait croître de 5 à 10%". Le groupe escompte augmenter ses capacités de production en 2008 et 2009. "Nous attendons de nos fournisseurs qu'ils en fassent de même afin d'être en mesure d'augmenter nos livraisons", poursuit-il. En ce qui concerne l'Amérique du Nord, la demande reste basse comme prévu. "Le développement de ce marché est difficile à prévoir mais au total le marché devrait atteindre 200 à 220.000 poids lourds en 2007", prévision inchangée par rapport à celle du deuxième trimestre. Le groupe s'attend en revanche à ce que "la demande se reprenne graduellement" l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :